Modern technology gives us many things.

Kédougou : La commune de Fongolimbi a son conseil municipal dédié aux enfants

Après Khossanto, c’est à la commune de Fongolimbi d’installer le conseil municipal des enfants. Par la même occasion, le conseil municipal a délibéré pour un montant d’un million pour la prise en compte des préoccupations des enfants.

La salle de délibérations du conseil municipal de Fongolimbi, localité située à environ 35 Km de Kédougou a drainé du monde ce mardi 9 Janvier 2018. Des conseillers municipaux, directeurs d’écoles et partenaires se sont mobilisés pour prendre part à cette rencontre sur le programme CLAE.

« Pour devenir une CLAE, il faut mettre obéir à certains principes  en mettre place des instances dont le conseil municipal  des enfants, élaborer  un budget participatif, élaborer un tableau de bord  des indicateurs, faire le bilan.  La finalité c’est pour lutter contre l’exclusion sociale, former les enfants et les jeunes pour devenir de futurs leaders, développer la notion d’équité  et du droit à la protection  sociale relative aux inégalités, mettre en place des mécanismes solides de gouvernance et lutter contre la pauvreté » a précisé M Adama Bâ, responsable de la division renforcement de capacités, planification et bonne gouvernance ARD/Kédougou.

Une projection de film présentant la situation des enfants a permis d’instaurer un débat sincère entre les participants. Ils ont mis en exergue certaines problématiques de la zone notamment l’état civil et les mariages d’enfants.

« Au niveau du lycée, nous avons recensé une cinquantaine d’élèves sans extrait de naissance. Sans extrait de naissance, ils ne  feront pas leur examen en fin d’année scolaire » a témoigné M Rahimi Diallo surveillant au lycée de Fongolimbi par ailleurs,1er adjoint au Maire de ladite commune.

Tirant les leçons apprises sur ce film, M Bayo, Directeur de l’école de Niagalan Comé a poursuivi dans le même ordre d’idées : « Nous sommes très satisfaits de cette rencontre. Nous connaissons comment les enfants sont maltraités  dans les sites d orpaillage. Les problèmes se recoupent. Ailleurs les abandons sont liés à l’orpaillage traditionnel.ici, les problèmes de la zone sont l’état civil et les mariages précoces. La jeune fille est souvent pressée d’avoir un mari qui lui envoie un téléphone portable, de l’argent. Avec ces téléphones portables, elle peut passer tout son temps à écouter de la musique ou à  regarder des films pornographiques. Nous exploitons beaucoup les enfants dans les travaux domestiques notamment la recherche d’eau mais la situation à Fongolimbi n’est pas aussi alarmante »

M Samba Camara, le Maire de la commune de Fongolimbi en plus d’apprécier la qualité du film a formulé quelques recommandations «  Ce film est intéressant. Il faudra le contextualiser selon la langue et les réalités du milieu. Ici, l’éloignement de certains villages  et le manque d’eau posent beaucoup de problèmes. Les élèves de Toumania et de Marougou font tous les jours 9 km pour se rendre au collège. Dans ce film, il fallait donner la parole à un agent des forces de l’ordre qui explique les risques encourus par les parents dans le cas  des mariages précoces et/ou forcés ».

Dans la perspective d’une meilleure protection et prise en compte des préoccupations et droits des enfants, les 26 conseillers présents  ont voté  favorablement pour conseillers ont délibéré à l’unanimité pour l’adhésion de la commune de Fongolimbi dans le programme CLAE. Pour matérialiser cet engagement, ils ont également voté pour la mise à disposition d’une enveloppe de 1 million de francs au profit du conseil municipal des enfants.

La dernière phase de cette rencontre a porté sur la mise en place du conseil municipal des enfants. A la fin des travaux, le représentant de l’Etat, M Ainsi Dabo adjoint au sous-préfet de Fongolimbi a remercié, les enfants, les conseillers et les partenaires avant de  déclarer Fongolimbi collectivité locale, amie des enfants.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

 

Les commentaires sont fermés.