Modern technology gives us many things.

Bientôt un marché au poisson à Tamba

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime a procédé à la pose de la première pierre du marché au poisson de Tamba. Oumar Gueye vient, avec ce geste, de satisfaire une vieille doléance des habitants de cette région du Sénégal.

“Vous imaginez alors la joie qui m’habite en présidant cette cérémonie de pose de la première pierre du marché au poisson de Tambacounda, qui vient apporter une réponse à une vieille doléance de la population, tout en matérialisant la mise en œuvre des instructions de Son Excellence, Monsieur Macky Sall, Président de la République”, a fait savoir le ministre de la pêche.

 

Ce marché au poisson d’un coût de près de deux cent millions (200 000 000) francs CFA est constitué d’une part, d’un hangar comprenant une halle de vente, une chambre isotherme, un laboratoire d’analyse sensorielle et de contrôle sanitaire, une salle de traitement et de conditionnement des produits  et d’autre part, d’un bloc administratif avec deux bureaux, une salle polyvalente pour les réunions et formations, une infirmerie, un bloc vestiaires-sanitaires et une loge gardien.

 

Selon M. Gueye, cette infrastructure va offrir aux acteurs de la pêche de la région et des régions limitrophes “un cadre adéquat pour la commercialisation des importantes quantités de produits halieutiques produits dans la région ou qui y transitent”.

 

 

Cependant, le ministre indique que “la réalisation de l’ouvrage dans les délais requis et conformément aux spécifications techniques prévues dans le contrat, permettra à coup sûr, de renforcer la qualité hygiénique et sanitaire des produits et d’améliorer les conditions de travail des acteurs et la rente des produits”.

 

Suffisant pour qu’il exhorte l’Entreprise de Travaux, d’Industrie et de Commerce (ETIC) à veiller au respect scrupuleux des clauses contractuelles relatives aux délais d’exécution et à la qualité de l’ouvrage.

 

A cet effet, il n’a pas manqué de rassurer : “Mes services déconcentrés de l’administration, notamment ceux de la Pêche et de l’Urbanisme, seront mis à contribution pour le suivi régulier du chantier”, a indiqué le ministre.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.