Khalifa Sall
Vente de journaux dans les rues de Dakar

L’inauguration, hier, de l’Aéroport international Blaise Diagne (l’AIBD) par le Chef de l’Etat, Macky Sall, après dix ans de travaux, se paie la Une des quotidiens du vendredi.

«Inauguration de l’AIBD : Macky banalise Wade», rapporte La Tribune, soulignant que ce joyau est une fierté du Sénégal sous Wade et Macky.

Nos confrères écrivent que ravi d’inaugurer l’AIBD qu’il considère comme un joyau infrastructurel, le président Sall a dit son ambition d’en faire un hub aérien et un pôle d’opportunités économiques.

«Il n’a pas manqué, renchérit La Tribune, de rendre hommage à son prédécesseur sous le magistère duquel les travaux ont été entamés (le 4 avril 2007)».

Avec cette inauguration de l’AIBD, Sud Quotidien informe que «Macky annonce l’envol du Sénégal et défie l’opposition».

Le journal note : «La sécurité doit être de mise. Réhabilitation de cinq aéroports régionaux. Trois chefs d’Etats et un Premier ministre étrangers présents».

Pour Libération, «le rêve devient réalité» avec l’AIBD. Dans ce journal, le président Sall affirme : «Plus que jamais, nous devons rester dans le temps de l’action».

Ce faisant, L’Observateur constate que «Diass (est) dans l’air du temps» et donne la parole à Macky Sall qui dit que c’est «un aéroport de tout le Sénégal».

Selon Le Quotidien, en rendant hommage à ses prédécesseurs, «Macky enrobe Wade».

De son côté, EnQuête insiste sur «les vérités de Macky Sall» qui précise : «Wade l’a commencé et nous l’avons continué jusqu’à la finition. Mais nous avons dû procéder à quelques redressements, les projets d’Etat sont en continuité».

Pour Walfadjri, présents à l’inauguration de l’AIBD, «Tanor et Niasse ravalent leurs vomissures» car, ils s’extasient devant «l’éléphant blanc de Wade».

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here