????????????????????????????????????

Le centre de santé de Kédougou a abrité ce jeudi 10 Août 2017,la réunion d’évaluation de la Campagne de chimio prévention du Paludisme Saisonnier (CPS).

Pour cette présente campagne, sur une cible totale de  26844  enfants âgés de 3 à 120 mois, 23887 enfants ont été touchés. Le district sanitaire de Kédougou a enregistré une performance de 89%.

Pour Docteur Moussa Ndiaye, le médecin-chef du district sanitaire de Kédougou, il était possible de dépasser cette performance…

«Si, nous étions parvenus à traiter à temps les 3234 enfants identifiés comme malades au moment du passage des volontaires, nous aurions pu enregistrer une plus grande performance. Il y a donc du travail à faire dans la prise en charge précoce des cas de paludisme. On ne peut pas comprendre que tous ces enfants soient malades (11%) et ne puissent pas être administrés. C’est une question de se demander sur la qualité du travail des Dispensateurs de Soins à Domicile (DSDOM) ou de s’interroger les cas de réticence de certains parents » a-t-il laissé entendre.

Il faut reconnaitre que cette année, la CPS a démarré tardivement. C’est pourquoi, à Kédougou, en cette période d’hivernage, Certaines zones comme Tenkoto-Bélédougou étaient inaccessibles. Il a été constaté un nombre insuffisant de relais.

Il a été formulé comme recommandations de standardiser la gestion  des déchets, d’améliorer, de surveiller de très près le travail des DSDOM, de se donner les moyens d’aller trouver les cas de maladies de la cible et les prendre en charge, de tout faire pour réduire de façon significative  ce nombre d’enfants recensés et jugés malades.. Cela permettra d’aller plus loin pour la prochaine campagne.

Les participants ont plaidé pour une meilleure valorisation du savoir-faire local dans la conception et la production de supports de communication notamment les spots publicitaires à diffuser en boucle dans les différents organes de presse  au niveau local. La contribution financière des comités de santé pourrait aider à soulager les relais qui travaillent dans des conditions difficiles pendant les CPS.  Il a été également recommandé de continuer  la communication, de renforcer la communication pour réduire les cas de paludisme. Aux infirmiers de passer le plus rapidement possible des commandes de médicaments  pour la prochaine CPS.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here