Modern technology gives us many things.

Le PUDC a réalisé près de 80% de ces projets, selon Cheikh Diop

Le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) a réalisé à hauteur de 80 % tous ses projets liés à l’électrification, à l’hydraulique et à la construction de routes a souligné son directeur national, Cheikh Diop.
“Sur 238 forages, nous sommes à 80 % de réalisé. La plupart des forages mis en service ont un impact sur 600 000 personnes qui ont accès à l’eau”, a-t-il confié à la presse au terme d’une tournée d’inspection dans les départements de Podor, Linguère et Koumpentoum.Au total, “194 forages ont été réalisés sur 238, soit un taux d’exécution global de 82%” a-t-il dit, ajoutant que concernant les châteaux d’eau, “68 ont été réceptionnés correspondant à un niveau d’exécution de 43%”.

Le PUDC a aussi réceptionné et mis en service dans les régions de Matam, Louga, Kaolack, Kaffrine et Tamba, en partenariat OFOR (Office des forages), 68 systèmes d’adduction d’eau potable multi-villages, informe-t-il.

Dans le volet l’électrification rurale, “c’est 300 000 personnes qui vont en bénéficier”, a souligné Cheikh Diop, relevant que “800 km de pistes rurales ont été construites aidant au désenclavement de 200.000 personnes”.

“On peut commencer à mesurer l’impact social du PUDC à travers ces réalisations. Il y a aussi la satisfaction des populations de sentir leur appartenance à ce pays”, a-t-il précisé.

“En décidant d’allouer 23 milliards de frs CFA des ressources du pays pour l’amélioration du bien-être des populations rurales, le président de la République montre que les richesses produites par le pays leur sont aussi destinées” a analysé Cheikh Diop.

Le directeur national du PUDC a relevé que ces “réalisations constituent la première phase et qu’un travail important est en train d’être fait pour affiner la stratégie afin d’en faire bénéficier aux zones qui n’ont pas encore vu les réalisations du PUDC”.

Il a rassuré les autres régions qui ont exprimé le souhait de bénéficier des projets du PUDC qui a planifié ses actions.

Pendant cinq jours, une mission du PUDC a visité une dizaine de projets répartis dans les départements de Podor, Linguère et Koumpentoum.

C’est le ranch de Dolly qui a été la première étape de la tournée. La clôture pour sécuriser cette importante réserve est en cours de finition, une piste de désenclavement réceptionnée et un nouveau forage doublé d’un château d’eau est en construction pour réduire les difficultés liées à l’accès à l’eau des populations.

Selon Cheikh Diop, “les travaux (du forage) sont très avancés et nous comptons d’ici la fin de l’hivernage réceptionner les infrastructures”.

Après le ranch de Dolly, la mission du PUDC a fait cap sur Podor pour y visiter des projets hydrauliques et de pistes de désenclavement.

“Nous avons constaté que la piste Aéré Lao-Yaré Lao est achevée et ouverte à la circulation. La finition de ces travaux permettra d’ouvrir des perspectives de développement” a dit le directeur national du PUDC.

A Médina Bichi, dans le département de Koumpentoum, les conditions de vie des populations vont immanquablement changer du fait de la mise en service d’une mini centrale solaire.

“C’est la réalisation d’une vieille doléance des populations faite au président Macky Sall lors d’une visite en 2010” a soutenu le directeur national du PUDC.

“Le village faisait alors partie des priorités et étant loin de la grille de la moyenne tension, il fallait lui doter d’une centrale solaire”, a-t-il expliqué.

APS

Les commentaires sont fermés.