Modern technology gives us many things.

Tout ce qu’il faut savoir avant de choisir ses témoins de mariage

Choisir ses témoins, ça n’a rien d’anodin. En plus des susceptibilités à ménager, certaines procédures et autres joies administratives doivent être respectées à la lettre. Suivez le guide.

Choisir son témoin de mariage civil

C’est une question qui peut devenir vite épineuse, en fonction de votre situation familiale et amicale. Traditionnellement, ce sont les frères et sœurs qui sont les témoins du mariage civil, lorsque celui-ci n’est que l’événement intime avant le sacrement religieux. Mais c’est aussi l’occasion de remercier des amis de longue date, de renouer des liens avec certaines personnes perdues de vue. Le rôle des témoins du mariage civil Légalement, les témoins doivent être aux côtés des mariés le jour de la cérémonie civile et signer le registre officiel de la mairie, une fois le « oui » officiel prononcé. Ça, c’est la partie administrative. En réalité, les témoins de mariage sont surtout là pour soutenir moralement les mariés, veiller au bon déroulement des évènements, prononcer un discours émouvants, déployer un diaporama embarrassant et surtout… l’enterrement de la vie de garçon et/ou de jeune fille des futurs époux.

Les obligations  légal des témoins du mariage civil

Chacun des mariés en choisit un ou deux. Si les mariés n’ont pas de témoins, un officier de mairie remplit alors ce rôle. Dans tous les cas, les témoins doivent être majeurs et en situation régulière sur le territoire, ce qui n’empêche pas de choisir un témoin de nationalité étrangère. En revanche, les témoins du mariage civil ne sont pas forcément les mêmes que ceux du mariage religieux et il n’y a aucune contrainte en matière de choix de la personne : amis, parents, parrain, cousin…

Les démarches pour vos témoins du mariage civil

Vous devez remplir une fiche d’inscription des témoins, à inclure dans le dossier de mariage que vous donnerez à la mairie. Cette fiche contiendra leur identité exacte, leur profession, et la photocopie d’un justificatif de domicile.

 

Marieclaire.fr

Les commentaires sont fermés.