Modern technology gives us many things.

Les prothèses mammaires responsables de certains cancers rares

Plusieurs cas d’une forme de cancer rare liés au port de prothèses mammaires ont été signalés aux autorités sanitaires américaines.

Aux Etats-Unis, des femmes portant des implants mammaires ont développé une forme rare de cancer : le lymphome anaplasique à grandes cellules a signalé la Food and Drug administration (FDA) américaine dans un communiqué.

Ce cancer n’est pas un cancer du sein mais un un type de lymphome non hodgkinien (cancer du système immunitaire).

Dès 2011, la FDA avait identifié une association possible entre les implants mammaires et le développement de ce cancer. Au fil des années, les scientifiques ont mieux cerné la maladie mais le nombre exact de cas “reste encore difficile à déterminer en raison du petit nombre de rapports dans le monde et du manque de données sur les ventes mondiales d’implants mammaires” soulignent les autorités sanitaires américaines.

Toutefois, la FDA annonce avoir reçu un total de 414 signalements de lymphome anaplasique à grandes cellules lié aux implants, ayant entraîné le décès de 9 patientes.

En France,  un groupe d’experts réunis par l’Institut National du Cancer (Inca) a conclu qu’il existe un lien clairement établi entre la survenue de lymphome anaplasique à grandes cellules et le port d’un implant mammaire. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), en collaboration avec l’Inca, investigue activement depuis sur les causes possibles d’apparition de cette pathologie.

topsante

Les commentaires sont fermés.