Modern technology gives us many things.

Pommes de terre, pain, gâteaux : quelle cuisson pour diminuer les risques de cancer ?

L’acrylamide, substance classée « cancérogène probable », se forme pendant la cuisson des aliments riches en amidon. Pour l’éviter, le Conseil national de la consommation publie ses recommandations.

 

L’acrylamide est dans le viseur du Conseil national de la consommation (CNC). Dans une brochure mise en ligne le 15 mars dernier, le CNC, qui dépend du ministère de l’Economie, a fait part de ses recommandations pour réduire la présence de ce composé, dangereux pour la santé.

« L’acrylamide dans les aliments augmente potentiellement le risque de développement d’un cancer pour les consommateurs de tout âge », explique le CNC. La substance se forme naturellement dans les aliments riches en amidon (pommes de terre, pain, biscuits…) lors de leur cuisson à plus de 120°C.

« Ne pas cuire à outrance et éliminer les parties trop foncées »

« En conséquence, il est indispensable d’encourager les actions permettant de réduire la présence d’acrylamide dans les aliments, notamment lors de leur préparation à la maison », poursuit le CNC qui consacre sa brochure à des conseils pratiques. Grâce à une infographie, le CNC détaille les bons réflexes à adopter lors de la préparation et la cuisson.

Pour les frites par exemple, il faut choisir des pommes de terre conseillées pour cet usage, ne pas les stocker au réfrigérateur, les tremper quelques minutes à l’eau tiède avant cuisson ou encore ne pas cuire à outrance et ne pas manger les frites trop foncées.

Pour le pain et les gâteaux, même ligne directrice. Qu’il s’agisse d’une cuisson au four ou au grille-pain, il faut bien respecter les températures et temps de cuisson indiqués, adapter la cuisson à la taille de l’aliment à cuire. Et là encore, avant de déguster, « éliminer les parties trop foncées ». Alors des frites oui, mais pas trop cuites.

 

 

Topsante

 

Les commentaires sont fermés.