Modern technology gives us many things.

Manger trop de frites double le risque de mort prématurée V

Le fort taux de graisse des frites est un facteur d’augmentation du risque de maladies graves. Le fort taux de graisse des frites est un facteur d’augmentation du risque de maladies graves.

 

Manger des frites trop souvent pourrait réduire l’espérance de vie, selon une récente étude américaine. Le travail des chercheurs a démontré un lien entre une consommation de frites trop importante et le nombre de décès prématurés. Les chercheurs expliquent ce phénomène par la teneur en graisses des frites, mais également par l’hygiène de vie générale des gros mangeurs de frites.

Le risque de décès serait plus important chez ceux qui consomment des frites trop souvent. Au-delà de deux portions par semaine, la probabilité d’une mort prématurée serait deux fois plus élevée.

C’est ce qu’affirment des chercheurs spécialisés en nutrition et en neurosciences, dans une étude menée sur 4 400 personnes et publiée le 7 juin dernier dans l’American Journal of Clinical Nutrition. Les résultats démontrent un lien entre la consommation trop fréquente de frites et le nombre de décès prématurés.

Un phénomène qui s’explique par plusieurs facteurs

Le fort taux de graisse des frites est un facteur d’augmentation du risque de maladies graves, comme certains cancers, l’obésité, le diabète ou des pathologies neurodégénératives.

Mais ce n’est pas tout : l’acrylamide, une substance développée par la pomme de terre lorsqu’elle est frite à trop haute température, est également soupçonnée d’être cancérogène, rapporte Médisite.

Les mangeurs de frites auraient une moins bonne hygiène de vie

Les chercheurs tiennent néanmoins à rester prudents quant à leurs conclusions.

Les scientifiques estiment en effet que les sujets mangeant fréquemment des frites sont par ailleurs susceptibles d’appartenir à des catégories de la population adoptant des modes de vie moins sains que la moyenne. Avec, pour conséquence, davantage de risques de développer des problèmes de santé sérieux.

Lorsqu’elles sont préparées ou cuisinées autrement qu’en friture, les pommes de terre n’ont pourtant aucun impact négatif sur l’espérance de vie. Purées et autres pommes de terre au four, en salade ou à la vapeur peuvent donc être consommés sans inquiétude.

 

 

Ouest-france.fr

 

Les commentaires sont fermés.