Les huiles essentielles s’appliquent aussi sur la peau : c’est même la voie la plus rapide et la plus effficace. A condition toutefois de respecter quelques règles élémentaires. Les conseils de la pharmacienne Danièle Festy pour bien utiliser les huiles essentielles en application cutanée.

Comme le souligne Danièle Festy, pharmacienne et auteur de la Bible des huiles essentielles, l’application cutanée est « la voie royale » pour les huiles essentielles (HE), « rapide, efficace et la plus sûre ». À condition toutefois de prendre la précaution de tester l’HE, potentiellement allergisante, avant le premier usage et de respecter les dosages.

Le plus souvent, un mélange d’HE destiné à une application cutanée (massage) se compose de 95% d’huile végétale et de 5% d’huiles essentielles (soit une cuillerée à soupe d’HV et 15 gouttes d’HE). Théoriquement, n’importe quelle HV peut faire l’affaire, mais les propriétés de cette huile de support peuvent booster les effets de l’huile essentielle.

Par exemple, l’huile d’arnica, bien connue pour ses effets antidouleur, complétera mieux qu’une autre l’action des HE anticourbatures (hélichryse, romarin à camphre, eucalyptus citronné). Demandez conseil à votre pharmacien ou bien optez pour une HV polyvalente : l’huile d’amande douce (massage pour enfant) ou l’huile de macadamia (pour adulte).

La peau peut également absorber les HE via l’eau du bain (en les mélangeant à un excipient solubilisant (type Labrafi l®, solubol…), ou sous la douche (20 gouttes d’HE dans 100 ml de gel douche bio par exemple), ou à l’aide de compresses humides chaudes ou froides (eau du robinet plus HE) ou encore de cataplasmes (base d’argile plus HE par exemple).

COMMENT UTILISER LES HUILES ESSENTIELLES EN MASSAGE

Pour masser le corps, n’utilisez jamais d’huile essentielle pure, surtout sur une grande surface. Diluez-la systématiquement dans une huile neutre, à raison de 4 à 6 gouttes pour 10 ml d’huile (2 cuillerées à café). Germe de blé, abricot, amande douce… choisissez ! L’huile permettra également aux mains de mieux glisser, pour votre plus grand bonheur…

Vous trouverez en pharmacie des bases d’huiles végétales toutes prêtes pour diluer les huiles essentielles. Ces bases sont très pratiques et très complètes puisqu’elles associent jusqu’à sept huiles végétales différentes pour s’harmoniser parfaitement avec tous types d’utilisations. Enfin, il faut toujours tiédir l’huile dans les mains, pendant quelques secondes, avant de masser, et non pas la verser directement en filet sur la peau. C’est infiniment plus agréable…

COMMENT FAIRE LE TEST ANTI-ALLERGIE

Avant d’envisager une application cutanée de l’huile essentielle, il est important de la tester directement sur la peau pour prévenir toute réaction allergique. Pour que ce test soit valable, faites-le avec une seule HE à la fois en frottant légèrement une seule goutte au creux de votre poignet. Si, après dix minutes, rien ne se passe, vous pouvez utiliser l’HE sans crainte d’intolérance. En revanche, si une rougeur ou une irritation, une brûlure ou une démangeaison apparaît, abstenez-vous et choisissez-en une autre de même facture avec l’aide du pharmacien.

SI C’EST POUR UNE URGENCE…

En cas d’urgence, une application directe est possible en massant trois à cinq gouttes de l’HE pure sur le pli du coude ou sur la face intérieure des poignets. La pénétration dans le sang est alors quasi immédiate puisqu’en une minute, la majorité des principes actifs parviennent au sein de l’organisme grâce à la circulation sanguine. L’effet est en général assez spectaculaire, lorsque l’on traite des bronches encombrées, avec du myrte vert, par exemple.

En revanche, il faut savoir que certaines HE « photosensibilisantes » sont contre-indiquées pour une telle application si l’on s’expose au soleil (angélique, citron, bergamote, mandarine, orange…). Et que d’autres HE, particulièrement allergisantes, ne se prêtent pas à l’application cutanée (cannelle, laurier, pin, basilic…), même mélangées à une huile végétale. D’autres enfin, dermocaustiques, doivent être suffisamment diluées avant leur application.

ET EN CAS D’ERREUR ?

Pressé de faire votre massage, vous vous êtes trompé de flacon : par exemple, ce n’est pas de la lavande pure mais de l’origan pur (très irritant pour la peau, soit dit en passant) que vous avez appliqué. Pas de panique, « épongez » le surplus avec un coton ou un linge et diluez, diluez et diluez encore… avec de l’huile végétale. Pas d’huile sous la main ? Utilisez celle de la cuisine, mais en aucun cas de l’eau !

LES PRÉCAUTIONS D’HYGIÈNE

Avant et après tout massage aromatique, lavez-vous soigneusement les mains. Avant, par souci d’hygiène, c’est évident. Il serait dommage de « polluer » le mélange huile essentielle-huile végétale. Après, c’est moins évident mais potentiellement plus dangereux pour les distraits : si vous avez oublié que vous veniez de manipuler des huiles essentielles et qu’une soudaine et désagréable démangeaisondans l’oeil vous taraude… Ne cherchez plus ! Vous en êtes quitte pour un long rinçage.

topsante

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here