Modern technology gives us many things.

Les cycles menstruels des femmes bouleversés par la pollution de l’air

Alors que la Commission Européenne convoque ce mardi 30 janvier 2018 les plus mauvais élèves en matière de qualité de l’air, une étude américaine vient aussi de démontrer que les particules fines perturbent fortement les règles. Et c’est la toute première fois qu’un tel lien est établi.

Une connexion vient d’être établie entre mauvaise qualité de l’air et dérèglement des cycles menstruels chez les adolescentes. Et selon la principale responsable de cette étude, Shruthi Mahalingaiah, c’est la première fois qu’une telle corrélation est mise en lumière.

Pour en arriver à une telle conclusion, des chercheurs de l’université de Boston ont réalisé un test sur des jeunes filles âgées de 14 à 18 ans. Et ils ont remarqué que celles qui étaient le plus exposées à la pollution, étaient également celles dont les cycles menstruels étaient les plus irréguliers. Selon l’étude, les particules fines ont donc un impact conséquent sur le système endocrinien et reproducteur. Et elles peuvent aussi augmenter le risque d’infertilité, entraîner de sérieux problèmes respiratoires et provoquer des maladies cardiovasculaires graves. bonne journée !

 

Glamourparis

Les commentaires sont fermés.