Chêne, pin, épicéa et hêtre se taillent une place de choix dans les soins anti-âge. Car de l’écorce à la feuille, en passant parles bourgeons, leurs extraits concentrés en antioxydants agissent sur les taches et les rides, pour préserver la jeunesse de la peau.

Emblématiques et puis­sants, les arbres résistent aux intempéries et se régénèrent de manière naturelle. Le chêne, par exemple, peut vivre près de 1000 ans », explique Muriel Bregou, directrice générale de La Chênaie. En France (quatrième nation forestière de l’Union européenne en superficie), le bois fait aujourd’hui partie d’une économie verte, qui a le vent en poupe. Renou­velable et recyclable, il est ainsi utilisé pour mettre au point de nouveaux matériaux plus écologiques. Certains extraits ont aussi montré des propriétés cosmétiques intéressantes, favorisant la réparation ou la protection de la peau. Mais que l’on se rassure! Le plus souvent, les parties utilisées sont récupérées sur des arbres déjà abattus, ce qui permet de limiter la déforestation.

LE PIN, SPÉCIALISTE DU COUP D’ÉCLAT

C’est son écorce riche en polyphénols qui est exploitée en cosmétique. Très appréciées dans les soins anti-âge, ces molécules antioxydantes sont bien plus puissantes que la vitamine C. Les extraits d’écorce ont également une action sur la fermeté, car ils empêchent la dégradation du collagène (fibres jouant un rôle de soutien) et stimulent sa synthèse. Enfin, ils agissent sur la microcirculation de la peau et participent à une bonne hydratation en augmentant le taux d’acide hyaluronique, un composant qui attire et retient l’eau dans les tissus cutanés.

LE CHÊNE, LA RÉFÉRENCE DES ANTITACHES

Écorce, bois tendre et feuilles sont riches en principes actifs. « On retrouve des polyphénols, des tanins et de l’acide ellagique, qui sont de puissants antioxydants. Le chêne est capable d’atténuer les taches pigmentaires avec des dérivés de flavonoïdes, comme le kaempférol et la quercétine. Il exerce également une importante action anti­collagénase, car il permet d’empêcher la dégradation du collagène », affirme Muriel Bregou.

L’ÉPICÉA ET LES BOURGEONS DE HÊTRE, RÉGÉNÉRANTS

Associés aux polyphénols du raisin, ceux de l’épicéa luttent contre le stress oxydatif (agression des cellules par les radicaux libres). Ce duo limite donc la dégénérescence des cellules et renforce les défenses de la peau. Quant aux bourgeons de hêtre, ils doivent leurs propriétés à leur teneur

en flavonoïdes et en peptides. Ils sont riches aussi en phytostimulines, qui relancent le métabolisme cutané, renforcent le derme, réduisent la profondeur des rides et améliorent l’hydratation.

4 PRODUITS QU’ON AIME

1 Sérum antirides

Ce concentré renforce la production de collagène et protège les cellules du vieillissement avec une batterie d’antioxydants : vitamine E, vitamine C, un extrait d’épicéa et des polyphénols de pépins de raisin.

2 Crème de jour

L’huile de pastel, riche en acides gras essentiels oméga-3, 6 et 9, est associée à des bourgeons de hêtre pour lisser les rides, hydrater, redonner de l’éclat, nourrir tout en pro­tégeant la barrière cutanée.

3 Soin antipollution

Cette formule teintée cumule les fonctions. Elle hydrate, unifie, tonifie et protège la peau des méfaits des polluants grâce à des extraits de coton et de pin, avec des sucres issus du blé et du bois.

4 Concentré corps

À base d’extraits de chêne, ce soin anti-âge très complet, contient des actifs hydratants et nourrissants. Il fait aussi la peau lisse grâce à

une exfoliation douce, et renforce la tonicité cutanée avec de l’extrait de pois vert.

topsante

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here