Modern technology gives us many things.

Bain : attention aux canards en plastique ils sont pleins de bactéries

Une nouvelle étude suisse alerte sur le nombre gigantesque de bactéries et potentiellement pathogènes qui fleurissent à l’intérieur des jouets en plastique comme les petits canards, une fois plongés dans l’eau sale du bain.

 

“Les vilains petits canards de bains” C’est le nom de cette nouvelle étude insolite mais sérieuse menée par l’Institut de recherche sur l’eau Eawag de l’école polytechnique fédérale de Zurich et l’université de l’Illinois (Etats-Unis). Publié par le conseil Fédéral Suisse, l’étude montre que les petits canards et autres jouets en plastique avec lesquels les enfants et parfois les plus grands peuvent jouer dans le bain seraient un véritable nid à bactéries surtout lorsqu’ils sont plongés dans l’eau où se mélangent savons et sécrétions corporelles du corps.

Plus de 75 millions de bactéries une fois dans l’eau du bain

Pour leur recherche, les experts ont mis des jouets en plastique jamais utilisés dans de l’eau propre pendant 11 semaines, puis d’autres jouets neufs dans une eau contenant des extraits de savons, de sécrétions corporelles et de saleté comme pourrait l’être celle d’un bain. Les chercheurs ont ensuite découpé tous les jouets en deux pour y faire des prélèvements et analysé le taux de bactéries. Les jouets ayant été plongés dans l’eau propre contenaient plus de 5 millions de bactéries et ceux plongés dans l’eau sale plus de 75 millions.

“Les chercheurs ont aussi observé des germes potentiellement pathogènes chez 80% des canards étudiés, notamment des légionelles et des bactéries très résistantes de l’espèce Pseudomonas aeruginosa, connues pour causer de nombreuses maladies nosocomiales” rapporte l’étude. Selon les spécialistes la composition du plastique, les bactéries contenues dans l’eau sale du bain, les agents chimiques des savons et gels douches ainsi que les bactéries expulsées par le corps contribuent à faire fleurirent un véritable écosystème de microbes parfois pathogènes surtout à l’intérieur des jouets sur lequel figure souvent un petit trou permettant aux microbes fleurirent dedans.

Le problème, selon un communiqué Frederik Hammes, co-auteur de l’étude, c’est-ce que bien que cela puisse contribuer au renforcement des défenses immunitaires des enfants cela expose également à un risque d’irritation des yeux, des oreilles ou même de troubles intestinaux.

 

Medisite

 

Les commentaires sont fermés.