idy youssou diagneSa démission des rangs de Rewmi, dont il était jusqu’à la semaine dernière, le vice-président, a fait le buzz. Mais en réalité, mis à part le symbole qu’il incarnait au sein de la formation dirigée par Idrissa Seck, Youssou Diagne (photo) n’est qu’un fantôme politique, eu égard à sa représentativité sur l’échiquier politique.

La preuve, l’ex-président de l’Assemblée nationale et Rewmi ne pèsent que 133 voix, dans leur propre fief de Ngaparou. C’est du moins ce qu’attestent les résultats de l’élection présidentielle de 2012. A l’époque, Youssou Diagne n’a pu engranger que 133 voix des 2656 suffrages qui se sont exprimés dans les sept bureaux de vote. La Coalition, dirigée par Ousmane Tanor Dieng, avait raflé la mise, avec 1554 voix ; Wade était arrivé en seconde position avec 516 voix, et Macky Sall avait obtenu 316 voix. Autant dire que Macky Sall s’est adjugé d’un trophée de guerre qui pèse le poids d’une feuille d’arbre. 

Actusen

PARTAGER