Modern technology gives us many things.

Yoonu yokkuté : Mimi ‘corrige’ Abdoul Mbaye

mimi abdoul mbayeDeux mois après sa nomination comme chef du gouvernement en remplacement d’Abdoul Mbaye, Aminata Touré a passé son grand oral devant l’Assemblée nationale hier, lundi 28 octobre. Une déclaration chevillée au programme Yoonu Yokkuté du candidat à la présidentielle de 2012, Macky Sall, aujourd’hui homme fort du Sénégal. Centrée sur trois grands axes (urgences sociales, relance de l’économie, et consolidation de l’Etat de droit), elle est surtout adossée à un échéancier de réalisation. Tout à l’opposé de son prédécesseur Abdoul Mbaye qui avait été lors de sa déclaration de politique générale du 10 septembre 2012 bien évasif sur l’agenda et les délais de réalisation des stratégies arrêtées pour redresser le Sénégal. Conformément à la vision du chef de l’Etat.

Du premier chef de gouvernement de Macky Sall, en l’occurrence Abdoul Mbaye, à son successeur à la Primature, Aminata Touré, deux présentations du programme Yoonu Yokkuté de redressement économique et social du Sénégal ont été déclinées devant la représentation parlementaire. En l’espace de 13 mois (10 septembre 2012-28 octobre 2013), la feuille de route du gouvernement inspirée de la vision de Macky Sall ne pouvait ainsi guère connaître de profondes mutations, en dehors de quelques légères retouches. Mimi Touré a donc présenté, devant la douzième législature, une mouture du Yoonu Yokkuté similaire, pour l’essentiel, à celle de son prédécesseur Abdoul Mbaye. Ce qui a poussé l’opposition (Modou Diagne Fada, président du groupe parlementaire libéral) à parler de « réchauffé ».

Sud Quotidien

Les commentaires sont fermés.