Modern technology gives us many things.

Vers la fin des délestages tournants dans la capitale malienne

délestage électricitéLa capitale malienne, Bamako, qui vivait depuis plusieurs semaines au rythme d’incessants délestages tournants, a amorcé ce week-end un retour vers la normale avec l’arrivée sur son réseau de 46 mégawatts provenant d’une des centrales de la ville.


Alors que la fourniture d’électricité n’était plus une donnée régulière dans les foyers, commerces, services et même dans les industries, le service a, pour une première fois, été livré sans interruption durant la journée de samedi, a-t-on constaté dans la capitale malienne.

Des sources proches de EDM-sa ont imputé cette amélioration à la remise en service des quatre groupes électrogènes qui restaient en panne à la centrale de Balingué, située à quelques encablures du centre-ville.

Elles ont expliqué que les quatre groupes, après réception de pièces de rechange, ont été remis en marche, permettant ainsi d’injecter 46 nouveaux mégawatts sur le réseau.

Société anonyme au capital détenu par l’Etat et le groupe Aga KhaN (34%), EDM-sa, en charge exclusive de la commercialisation de l’électricité, a été récemment présentée par son ministère de tutelle comme étant en faillite en raison de problèmes engendrés notamment par de mauvais choix techniques.

S’exprimant lors d’une interpellation au parlement, le ministre malien en charge de l’Energie avait déclaré en avril que la société n’avait pas fait les bons choix techniques et que, faute de bonne gestion, elle traînait par ailleurs 72 milliards de francs cfa de dettes dues à divers fournisseurs.

De bonnes sources, la société envisage présentement une réduction drastique de ses dépenses qui devrait la voir ramener de 25 à 9 le nombre de ses directeurs centraux.

 

Les commentaires sont fermés.