Modern technology gives us many things.

Urgent ! Sédhiou : Les producteurs de pastèque appellent à l’aide

pastèqueAprès une bonne récolte, les producteurs de pastèque  de la région de Sédhiou font face aux difficultés d’écoulement de  leurs produits  à travers les places publiques. Les clients  qui viennent à compte-goutte  imposent leurs prix. Cette situation inquiète les producteurs de cette filière qui  demandent l’implantation d’une unité de transformation  de fruits  pour écouler leur production et réduire l’exode rurale.

Le marché de Sédhiou est bien fourni  en pastèques. Les tas de melons  sont  bien perceptibles à plusieurs places publiques de la commune  transformées en  points de vente .Comme si cela ne suffit, des marchands ambulants sillonnent les rues de la ville. Même si le produit est bien prisé à Sédhiou, cette année  les affaires ne marchent pas bien. Les clients  se font  donc désirer. « Je suis là depuis une semaine mais je ne parviens pas à écouler mes 4oo melons alors qu’en plus de la restauration je dois m’acquitter une taxe journalière de 250frs que réclame la mairie», se plaint Amadou BAMBA SAMATE  un producteur vendeur originaire du village de Mankonomba, à une vingtaine de Kilomètres de Sédhiou. C’est la cherté du prix de vente qui semble dérouter les  consommateurs. «Ce n’est pas normal que le kilogramme soit vendu à 100frs malgré l’abondance du produit », balance  ALMAMY KOUYATE  qui plaide pour une réduction considérable des prix pour éviter les méventes d’un produit périssable. Mais les producteurs n’entendent pas de cette oreille .Ils veulent jouir pleinement du fruit de leur rude labeur. « Le prix est proportionnel à la qualité », estime un vendeur.

Pour trouver une solution à cette équation, des producteurs qui sont prêts à prendre leur destin en main pour booster cette filière qui contribue à la réduction de l’exode rurale, invitent l’état à implanter une unité  de transformation de fruits en Casamance.

Ousmane DEMBA/Sédhiou /Xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.