Modern technology gives us many things.

Urgent : la guerre est déclarée entre le Rwanda et la RD Congo

kagamé kabilaLa guerre est déclarée entre Kinshasa et Kigali, après la reprise il y a 48 heures des combats autour de Goma. La chute des obus sur Goma, avec mort d’hommes, aura été la goutte qui a fait déborder le vase. Le Rwanda a été le premier à lever le ton, prétextant une attaque à partir de la RDC. La réplique de Kinshasa n’a pas tardé. Devant la presse réunie en son cabinet, Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement, a dénoncé un « agenda de certains cercles à Kigali » visant la déstabilisation du Kivu et la balkanisation de la RDC. Entre les deux capitales, c’est désormais l’escalade verbale prélude du choc frontal. En juillet dernier, la chaîne publique anglaise faisait part de la mise en place d’un plan de déstabilisation de la région des Grand Lacs, savamment orchestrée à partir de Kigali, capitale du Rwanda. La BBC s’appuyait alors sur des déclarations recueillies auprès d’un groupe de rebelles du M23 qui avaient fait défection en novembre 2012.

BBC AVAIT VU JUSTE.

Selon BCC, certains de ces déserteurs avaient indiqué que le M23 élaborait un plan destiné à déstabiliser la région, afin d’empêcher le déploiement de la Brigade spéciale d’intervention annoncée par l’accord–cadre d’Addis-Abeba et coulée dans la Résolution 2098 du Conseil de sécurité de l’Onu. « Le Rwanda est derrière cette action », affirmait sans détours à l’époque la radio britannique, soulignant que des instructeurs rwandais assuraient désormais la formation des combattants du M23, leur montrant comment déstabiliser la région. Le M23 aurait même déjà un plan d’action, indiquait BBC.

Les commentaires sont fermés.