Modern technology gives us many things.

Universités : Un logiciel du ministère à l’origine des troubles

grève ucadC’est un logiciel utilisé par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la Recherche (Mesr) comme la source de tous les problèmes notés dans les orientations  rendues publiques au début du mois de novembre. Le logiciel oriente de façon aléatoire les nouveaux bacheliers. Un élève qui a eu le baccalauréat avec la mention assez bien. Il a 14 en HG, 14 en français et 12 en philosophie. Il demande à être orienté en Géographie, il est balancé en santé communautaire à Bambey. Le Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (Saes) indexe ainsi le logiciel utilisé par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la Recherche (Mesr) dans le cadre des inscriptions et des orientations des nouveaux bacheliers. C’était hier, vendredi, lors  d’un point de presse  dont le prétexte était les violences notées avant-hier jeudi dont l’une des conséquences c’est le saccage des locaux du Rectorat.

«Nous avons quelques cas de bacheliers orientés de façon aléatoire probablement parce que le logiciel n’est pas assez renseigné», souligne Seydi Ababacar Ndiaye dans sa déclaration liminaire.

 Si le Saes se réjouit de la centralisation de l’inscription en ligne des nouveaux bacheliers évitant ainsi les doublons et autres contestations, il n’en demeure pas moins que « l’admission dans les structures doit rester une prérogative de celles-ci».

Ainsi, on voit, selon M. Ndiaye, «des bacheliers de la série S2 qui  sont perdus là où on nous parle des fameux STEMS».


 

Les commentaires sont fermés.