police 3L’histoire se passe au Ghana. Les organisateurs de la marche de protestation dénommée « Yentua » qui a eu lieu à Accra le 10 octobre dernier risque d’être poursuivis par la Police. Organisée par le groupe « Truth and Accountability Forum (TAF) » cette marche n’a pas connu la participation de la grande foule annoncée alors que la Police s’était fortement déplacée pour les encadrer.

La Police prétexte qu’elle a été trompée par les organisateurs de la marche dénommée « Yentua ». Elle a révélé que sur les 5.000 manifestants annoncés par les organisateurs pour prendre part à la marche, elle n’a trouvé sur les lieux qu’environ 25 personnes. La manifestation avait pour but de dénoncer la précarité de la vie au Ghana, le manque d’emploi et la hausse des frais des biens de consommation.

En s’exprimant sur l’échec de cette marche mieux sur le faux rendez-vous donné aux forces de sécurité, l’Officier Sylvester Buoyu, le directeur des opérations de la Police dans la région du Greater Accra, a expliqué que sa structure a déployé beaucoup de moyens pour encadrer la manifestation mais qu’en fin de compte, elle n’a trouvé qu’un groupuscule de personne.

Sur la déclaration de cette marche, la Police a révélé que les organisateurs les ont informés qu’il y aura plus de 2.000 personnes dans les rues de la capitale. Vu le nombre de manifestants prévu, la Police dit avoir pris des mesures conséquentes en hommes et en matériel ce qui demande un engagement financier pour couvrir la marche. Mais à la veille de la marche, elle apprendra de la part d’un des organisateurs sur une radio que c’est 5.000 personnes qui sont attendues à la marche. Par rapport à cette information, la Police dit avoir redoublé ses prévisions pour encadrer la manifestation.

Et la Police de continuer que grande a été sa déception au jour-j de la marche de constater que c’est à peu près 25 personnes qui ont fait la marche. Vu ce maigre effectif, la Police a conclu que les organisateurs de la marche lui ont menti et que normalement ils devraient leur dire leur chiffre exact afin que la Police puisse envoyer un nombre proportionnel de ses agents. Devant ce fait accompli, la structure chargée de la sécurité dans le pays, avouera que cette mobilisation lui a causé une perte financière.

PARTAGER