Modern technology gives us many things.

Un proche de Macky tire sur Wade : « c’est un vieillard qui a perdu la raison »

L’APR charge Wade et de manière violente. Après le meeting de Wade, le politicien Apériste de Mbacké et chargé de mission à la présidence de laRépublique, Oumar Ndiaye Angloma, a tiré à boulets rouges sur le chef du Pds. Il estime que «le Pds veut profiter d’un droit de manifester pour déstabiliser le pays parce que des voleurs de la trempe de Karim sont en prison. Nous ne l’accepterons pas. Macky a intérêt a prendre ses responsabilités devant des inconscients qui réclament des élections anticipées». Angloma de s’interroger : «Pourquoi le Pds ne veut pas d’un pays stable ? Dans quelle situation se trouve aujourd’hui notre pays au point qu’on veuille lancer une alerte qui ne se justifie ?». Selon M. Ndiaye «pour la première fois de l’histoire du Sénégal, les denrées de première nécessité ont non seulement connu une baisse significative, mais sont restées stables bientôt trois ans. La justice fonctionne, toutes les institutions sont en marche, les salaires des fonctionnaires sont régulièrement payés et on nous parle d’élections en 2015. C’est honteux surtout, surtout pour les gens du Pds qui continuent d’écouter un vieux de 90 ans qui a perdu la raison». Angloma de poursuivre : «Nous demandons aux chefs religieux d’appeler Wade à la raison. Un vieillard de 90 ans devait avoir d’autres chats à fouetter que d’appeler à des meetings et accuser son successeur sans fondement». Pour lui, « Wade doit méditer en ce moment sur les dizaines de morts enregistrés pendant son règne ».

2 commentaires
  1. NDIAYE dit

    … et qui vous empêche de dormir. Par ailleurs Wade vous appelle a un débat de fonds et non à des quolibets. Si vous êtes si sérieux que cela, apportez les preuves de votre innocence.

  2. Xeme dit

    La réaction de Wilane est la seule logique sortie d’entre les milliers de réactions dans le rang de Macky Sall. Après que Wade eut fait tournoyer sa canne pour leur en administrer un bon coup sur la tête, ils ont tous perdu le Nord. Comme des bambins, j’ai fini par avoir pitié d’eux. Ils ont tous sortie des contes de cowboys.
    Les contes de cowboys, pour ceux qui ne savent pas, sont nés par ceci.
    Les cowboys suivaient leurs animaux dans les paturages. Puis à la tombée de la nuit, ils faisaient camping dans les savanes, pour reposer les animaux et passer la nuit. Alors, ils allumaient un feu. Et pour veiller pour la garde des animaux, ils racontaient des histoires à tour de rôle. C’était des thèmes du genre: que chacun raconte son histoire la plus drôle, ou la plus triste, etc. Et la règle, c’était que si tu n’as rien à raconter, tu n’as pas le droit d’écouter les histoires des autres. Il fallait t’isoler, loin, là où il est impossible que tu entendes. Alors, personne ne veut s’isoler dans le noir et le froid. Chacun attend donc son tour de conter. Et quand arrive ton tour, dés lors que tu as écouté les histoires des autres, mieux vaut raconter n’importe quoi que de se retrouver avec une balle entre les deux yeux. Voilà ce qu’est une histoire de cowboys. Une histoire qu’on raconte parce qu’on y est obligé.
    Et les répondeurs de Macky, pour ne pas se voir reprocher de ne pas défendre Macky, et ainsi perdre leurs postes, se retrouvent dans la même situation que les cowboys.
    Ainsi, ils ont oublié que la seule rupture qu’ils ont apporté au Sénégal, c’est que, désormais, c’est à l’accusé de fournir des preuves.

Les commentaires sont fermés.