Modern technology gives us many things.

Un proche de Khalifa Sall condamné à 2 mois de prison

0

Le tribunal correctionnel de SaintLouis a refusé du monde hier. La plupart des spectateurs sont venus supporter le leader de la Convergence socialiste et proche de Khalifa Sall, Abba Mbaye et son frère, Amadou Mbaye attraits à la barre pour rébellion et outrage à agent lors d’une opération de contrôle de pièces d’identité dans leur restaurant «Mouquets». Selon Abba Mbaye, le commissaire est entré seul dans le restaurant et a demandé aux clients leurs pièces d’identité. «Il s’adressa à l’un d’eux et avant même que celui-ci lui eut présenté sa carte, je l’aperçus au fond de la salle en train d’en faire de même avec un autre. Je lui dit que son contrôle ne me semblait pas efficient, car il faisait tout seul le tour de la salle», a fait savoir Amadou Mbaye à la barre. Quant à son frère Abba Mbaye, il était venu s’enquérir de la situation. «J’ai approché mon frère qui m’a dit que c’est le commissaire qui était en train d’effectuer le contrôle. Un policier, en civil, a bloqué la porte pour contrôler les clients qui entraient. Il a pris une jeune fille. Je lui ai signifié qu’il était en train de perturber nos clients. Ce qu’il faisait, c’était de la tracasserie policière et c’est inadmissible», se désole Abba Mbaye. Finalement, le tribunal a relaxé Abba Mbaye et Amadou Mbaye du chef de rébellion et retenu le délit de outrage à agent. Ils sont condamnés à 2 mois assortis de sursis.

Le père du leader de la Convergence socialiste et proche de Khalifa Sall a salué la décision de la justice. Abdou Mbaye a remercié les juges qui ont rendu la bonne décision parce que ses enfants n’ont rien fait. «J’ai digéré mal le comportement du commissaire qui voulait charger ces dignes fils. La vérité a été dite et mes enfants sont libres. Des personnes ramassées dans les rues ont témoigné contre mes deux fils et à la fin, Dieu a rendu son verdict», se réjouit Abdou Mbaye qui a vivement remercié les personnes qui l’ont accompagné depuis le début de cette épreuve. Après l’annonce du verdict, les socialistes proches de Khalifa Sall, ont réclamé la libération immédiate de leur mentor.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.