Modern technology gives us many things.

Un mouton et deux brebis retrouvés morts après avoir subi des actes de zoophilie

moutons tuésUn mouton et deux brebis “massacrés, les flancs lardés de coups de couteau, l’un brûlé sur le dos”, tous victimes d’actes de zoophilie. C’est ce qu’a découvert un couple samedi près de Perpignan (Pyrénées-Orientales), alors qu’il promenait son chien, rapporte mardi 7 janvier le journal L’Indépendant. “Partout sur le sol, des poignées de laine ensanglantées restent accrochées aux broussailles et laisse imaginer de la violence des faits. Et un tas de bouteilles de bière autour des cadavres présume d’une soirée alcoolisée”, raconte le quotidien régional.

Après leur sordide découverte, l’homme et la femme ont appelé Josette Gil, présidente de l’association catalane de protection animale (ASCPA), pour qu’elle constate les faits. “C’était l’horreur. Ils ont essayé aussi de leur arracher une partie de leur toison et ils leur ont coupé des morceaux de peau. Ils se sont acharnés”, a-t-elle déclaré à L’Indépendant. Avec la femme du couple, elle a porté plainte lundi contre X pour “maltraitance et actes de cruauté envers animaux”.

La piste d’un rituel satanique évoquée

“Ce n’est pas possible que l’on fasse souffrir des animaux de cette manière. (…) Il faut retrouver les gens qui ont fait ça pour qu’ils ne continuent pas. Car, visiblement, pour eux c’était un jeu. Ils s’amusaient. Mais quand on voit ce dont ils sont capables sur des animaux, c’est très inquiétant”, poursuit Josette Gil.

L’Indépendant ajoute que des faits similaires se sont produits dans la nuit de vendredi à samedi, soit au même moment, en Auvergne. La responsable du centre équestre de Usson-en-Forez (Loire) a découvert le cadavre d’un de ses chevaux atrocement mutilé. Dans ce village, la piste d’un rituel satanique pour la Saint Winebald, le 7 janvier, où la tradition exigerait de sacrifier des animaux, est évoquée, selon La Montagne.

Les commentaires sont fermés.