Modern technology gives us many things.

Un milliard de francs CFA pour la réhabilitation du barrage de Diama

barrage diamaLes Etats membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) ont consenti une contribution d’un milliard de francs CFA dans le budget 2013 pour la réhabilitation du barrage de Diama (Sénégal), annonce un communiqué transmis à l’agence de presse sénégalaise.

Le conseil des ministres de l’OMVS a pris ”des mesures énergiques pour trouver des solutions pérennes aux situations les plus urgentes” comme la maintenance des ouvrages, avec la révision programmée des groupes de la centrale de Manantali et la réhabilitation du barrage de Diama, âgé de plus de 20 ans.

Ainsi, pour Diama, les Etats ”ont consenti une contribution d’un milliard de francs CFA dans le budget 2013 pour parer au plus urgent’’, note le texte.

Le conseil des ministres de l’OMVS a tenu sa 65éme session ordinaire tenu dimanche dernier. Le ministre malien de l’Energie et de l’Eau, Makan Aliou Tounkara, en sa qualité de président en exercice du Conseil des ministres de l’OMVS a présidé la rencontre, rapporte le communiqué.

‘’Le Conseil a examiné et approuvé les programmes d’activités et les budgets 2013 du Haut-commissariat et des sociétés de gestion la Société d’exploitation et de gestion de Diama (SOGED) la Société d’exploitation et de gestion de l’énergie de Manantali (SOGEM), la Société de gestion et d’exploitation de la navigation sur le fleuve Sénégal (SOGENAV)’’, souligne le texte.

Il indique que ce programme 2013 met l’accent sur l’amélioration de la capacité énergétique des Etats.

‘’Déjà, pour la centrale hydroélectrique de Félou, deux groupes de 20 Mégawatts chacun sont installés et les essais en cours. Une priorité absolue est accordée à la mobilisation de financement pour la réalisation du barrage de Koukoutamba, qui permettra d’injecter 294 MW dans le réseau’’, ajoute le communiqué.

La recherche de financement concernera également le système de transport multimodal de l’OMVS, piloté par la SOGENAV. ”Dans le cadre de ce projet, il est prévu de réhabiliter avant la fin de l’année les quais d’accès aux escales portuaires de Dagana, Rosso et Podor’’, précise le texte.

L’OMVS est une organisation intergouvernementale de développement créée le 11 mars 1972 à Nouakchott par le Mali, la Mauritanie et le Sénégal, en vue de gérer le bassin versant du fleuve Sénégal, bassin qui s’étend sur une surface de 289 000 km². Elle regroupe actuellement la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.

Les commentaires sont fermés.