Modern technology gives us many things.

1 milliard de dollars de la Banque mondiale pour la paix dans les Grands Lacs

L’accord de paix signé le 11 février par 11 pays de la région des Grands Lacs va être appuyé par la Banque mondiale à hauteur d’un milliard de dollars, a-t-on annoncé mercredi, au premier jour d’une mission conjointe de l’institution financière et des Nations Unies dans la région.


morts sur routesLe prêt sans intérêt devrait servir à fournir de meilleurs services de santé et d’éducation, accroître les échanges transfrontaliers et réaliser des projets hydroélectriques, le tout afin d’appuyer l’accord de paix, indique un communiqué de la Banque mondiale.

Si d’autres régions de l’Afrique subsaharienne connaissent des taux de croissance importants, les pays de la région des Grands Lacs ont enregistré des taux de pauvreté extrêmement élevés et des performances très faibles en matière de services de base tels que l’accès à l’électricité, souligne le communiqué.

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, et le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, effectuent depuis ce mercredi une visite conjointe ‘’historique » de trois jours en République démocratique du Congo (RDC), au Rwanda et en Ouganda.

A Kinshasa, le secrétaire général des Nations Unies s’est particulièrement félicité du nouveau soutien de la Banque mondiale et des ‘’avancées considérables » en RDC. ‘’Un accord de paix doit produire un dividende de la paix. C’est la raison pour laquelle M. Kim et moi effectuons cette visite », a-t-il dit.

Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique, accompagne Ban Ki Moon et Jim Yong Kim dans leur tournée.

Les commentaires sont fermés.