Modern technology gives us many things.

Un Chinois offre 102 kilos de billets de banque à sa future épouse

yuansIl a fallu 18 personnes pour transporter ce colossal volume d’argent liquide jusqu’au domicile de la future épouse, un cadeau prétendument synonyme de bon augure.

102 kilos de billets de banque, voilà un cadeau de mariage bien onéreux.

Un fiancé chinois a offert à sa future épouse 8,88 millions de yuans (1,08 million d’euros)… en billets de banque, un affichage d’argent jugé extravagant jeudi par les internautes, dans un pays où les inégalités sociales restent fortes. Ce colossal volume d’argent liquide, transporté jusqu’au domicile de la promise par pas moins de 18 personnes, pesait au total plus de 102 kilos, a rapporté le journal officiel Shanghai Daily.

Les paniers de bambou, remplis à ras bord de liasses de billets de 100 yuans – de couleur rouge et arborant le portrait de Mao Zedong -, ont été livrés par un groupe de proches du fiancé à bord d’une série de voitures de luxe, dont une Maserati. Selon le quotidien, les deux jeunes gens, qui ont commencé à se fréquenter il y a seulement trois mois, sont issus de riches familles du Zhejiang (est), une région où se perpétue par endroits la tradition des fastueux cadeaux de fiançailles.

« Un mariage basé sur l’argent peut-il être durable ? »

Les deux familles – portant tous deux le nom Huang – ont décidé que le montant offert à la future épouse équivaudrait à sept « 8 » consécutifs (quelque 8,888 millions de yuans), un chiffre jugé en Chine de bon augure et significatif de fortune. « Il ne s’agit plus d’épouser une femme, mais carrément d’en acheter une ! Si ces deux-là s’aiment véritablement, il n’y aurait pas besoin d’une telle extravagance », s’est indigné un usager du réseau social Weibo, équivalent chinois de Twitter.

« Un mariage basé sur l’argent peut-il être durable ? » s’interrogeait un autre. Les mœurs des Chinois fortunés, accusés d’être déconnectés de la réalité et de bénéficier de nombreux passe-droits, sont régulièrement discutés et pointées du doigt par les internautes.

Les commentaires sont fermés.