Modern technology gives us many things.

Tunisie-Sénégal : Les Lions jouent bien et perdent

Analyse qu quotidien sportif « Stades »

C’est le scenario catastrophe pour l’équipe du Sénégal. Les hommes d’Alain Giresse n’ont pas été récompensés de leurs efforts hier sur la pelouse du stade de Monastir. Ils ont produit du jeu, dominé la Tunisie et perdu.
Bouna Coundoul : Irréprochable jusqu’à la… 95ème mn et cet ultime corner au profit de la Tunisie. Une première intervention approximative et une seconde moins aboutie sur le but tunisien.
Zargo Touré : Comme à Dakar, après une première période assez timide, le défenseur havrais s’est bien repris au retour des vestiaires pour livrer une bonne prestation dans son couloir droit.
Kara Mbodji : Le défenseur central des Lions a réalisé un match solide dans l’axe. Dur sur l’homme, bon dans les airs, Kara a également fait preuve d’unegrande sérénité.
Papy Djilobodji : Il est resté sur le tempo de ses précédentesprestations. Efficace en défense, le Nantais n’a pas hésité à monter dans les phases offensives réussissant même à placer une tête (40’) qui aurait pu connaître un meilleur sort.
Cheikh Mbengue : Meilleur Sénégalais à Dakar, le latéral gauche du Stade Rennais a réalisé une probante prestation, hier. Il n’a pas lésiné sur les montées offrant plusieurs possibilités à ses avants.
Stéphane Badji : Il a encore été l’un des meilleurs Lions sur le terrain. Tactique, discipliné, avisé et généreux dans l’effort, le «Norvégien » a rendu une copie propre
Pape Kouly Diop : Pour sa seconde titularisation en match officiel par Alain Giresse, le milieu de terrain de Levante a étalé sa technique et sa dextérité dans l’exécution des coups francs.
Dame Ndoye qui l’a remplacé à sa sortie suite à une blessure (75’) a été transparent.
Mouhamed Diamé : Le capitaine des Lions a une nouvelle fois livré une prestation en deçà des attentes. Diamé s’est signalé par des pertes de balle assez dangereuses.
Alfred Ndiaye qui l’a suppléé (86’) n’a pas eu le temps de s’illustrer.
Idrissa Gana Guèye : Le milieu de terrain de Lille, joueur le plus utilisé par Alain Giresse depuis son arrivée sur le banc des Lions, a livré une prestation probante dans la lignée de celle de Dakar.
Sadio Mané : Dans une position plus axiale, le néo-sociétaire de Southampton a causé bien des soucis à l’arrière-garde des Aigles de Carthage. Sadio aurait même pu donner l’avantage aux Lions mais sa pichenette ne trompera pas Mathlouthi Aymen, le portier tunisien.
Papiss Cissé : Surveillé de près par la défense des Aigles, l’attaquant de Newcastle n’a pas eu de marge de manoeuvre même s’il a beaucoup décroché pour se démarquer. Demba Bâ, entré à sa place (81’), n’a pas pesé sur le match.
Chez les Tunisiens, la prestation d’ensemble est moins aboutie que celle livrée à Dakar. Les Aigles ont fait montre de beaucoup de fébrilité en défense et de manque de créativité. Le but de Ferjani Sassi dans les arrêts est fort heureux pour les Aigles.

Les commentaires sont fermés.