Modern technology gives us many things.

Trois journaux gabonais interdits de parution entre deux et six mois

gabon gri griLe Conseil national de la communication (CNC), organe de régulation des médias au Gabon, vient de suspendre trois journaux, dont deux, ‘’Edzombolo’’ et le ‘’Gri-Gri’’ de la Griffe, ont écopé d’une interdiction de paraître de six mois.


Dans un communiqué rendu public vendredi à Libreville, le CNC indique que les trois journaux ont été sanctionnés pour ‘’récidive aggravée” dans ‘’l’outrage, l’injure et la calomnie et l’insinuation malveillante à l’endroit des institutions et des Hautes autorités qui les incarnent ainsi que de paisibles citoyens”.

Le communiqué justifie la sanction prise contre ‘’Edzombolo” par le fait que le journal, dans sa publication du 22 avril 2013, ait titré à la une : ‘’Le pouvoir criminel et pédéraste d’Ali”.

L’article ainsi titré ‘’traite avec une légèreté déconcertante la première institution du pays qu’est le président de la République, lequel est qualifié d’incompétent et décrié pour avoir institué un régime reposant sur le fétichisme et la pédérastie”, indique le communiqué ayant sanctionné une séance plénière tenue par le CNC, mercredi dernier.

Depuis 2007, le journal Edzombolo a écopé de quatre interdictions de paraître pour une durée de six mois pour les mêmes motifs qui sont également retenus contre le ‘’Gri-Gri” de la Griffe, rappelle le communiqué du CNC, dénonçant notamment ‘’l’indécence, la grossièreté, la vulgarité et l’injure” qui caractérisent ‘’l’essentiel du contenu de ce journal, en dépit des engagements pris par son directeur de publication, lors de sa récente audition au CNC.

Le journal ‘’La Colotte”, a, pour sa part, été frappé par le CNC d’une interdiction de paraître de deux mois, parce que versant ‘’dangereusement dans la calomnie et la déformation des faits”, explique le communiqué.

Les commentaires sont fermés.