Modern technology gives us many things.

Transformation de la Misma en Minusma – Les chefs d’état-major de la Cedeao au labo

Les chefs d’état-major des armées des pays membres de la Cedeao se sont réunis en conclave pour réfléchir sur le transfert des compétences de la Misma à la Minusma.

cedeao généralUne réunion du comité restreint des chefs d’état-major des armées des pays de la sous-région s’est tenue le samedi dernier. Cette rencontre qui a eu pour cadre l’hôtel Novotel, au Plateau, a été l’occasion de définir l’objectif de ce conclave, selon Soumaïla Bakayoko, chef d’état-major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Il s’agit notamment, a-t-il fait savoir, de préciser le rôle que lui et ses pairs devront jouer dans le transfert des compétences de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma) à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma). «Cette mission qui a été mise sur pied à partir de la résolution 2100 des Nations unies, va être effective le 1 juillet 2013. Ce qui veut dire que dans moins de deux mois, la Misma va passer à la Minusma. Dans la perspective de cette transformation, le comité restreint des chefs d’état-major a un rôle très important à jouer », a-t-il situé le contexte de la cérémonie, au titre du président de ce comité restreint. Puis d’ajouter : « la délicatesse de cette mission, les réalités sur le terrain et la spécificité du cas malien nous imposent des dispositions judicieuses à prendre pour garantir un succès certain de cette opération ». Il a invité ses pairs à faire montre d’un engagement plus grand et d’une participation totale pour la réussite de la mission, celle de ramener de façon durable et définitive la paix au Mali. Le patron des Frci a rappelé que ce sont 11.200 militaires et 1440 policiers, soit au total 12.640 hommes qui seront déployés dans le cadre de la Minusma. Le ministre auprès du président de la République, chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi, a, au nom du chef de l’Etat ivoirien, exhorté les chefs d’état-major des armées de la sous-région à aider la Minusma. Il les a également engagés à permettre au Mali d’avoir la plénitude de la gestion de son territoire. Quant à Salamatu Hussaini Suleman, commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), elle a appelé les chefs d’état-major à un effort concerté pour la recherche d’une solution durable aux défis sécuritaires auxquels le Mali fait face. Elle s’est félicitée des progrès accomplis par la Cedeao en vue de la stabilisation de la sécurité en Guinée-Bissau. (Nord-Sud 13/05/2013)

Les commentaires sont fermés.