Modern technology gives us many things.

Touba : des transmetteurs de faux-ndigël dans la cour du Khalife

 L’Office, dans sa livraison du jour, révèle que des personnes ont commencé « frauduleusement » à parler au nom du Khalife surtout que depuis un certain temps, elles s’amusent à aligner des mensonges.


khalife des mouridesOn pourrait croire, et à tort, que le Khalife général des Mourides passe tout son temps à parler. Tous les jours, renseigne L’Office, des gens lui prêtent des propos et des décisions. Ces derniers, qui se transforment en rumeurs, sont diversement appréciés et maladroitement commentés par ceux ou celles qui se sentent lésés injustement. « Ces menteurs » sont parfois des gens proches de la cour du Khalife. Ces gens, pour faire plaisir à une certaine classe politique ou sociale, n’hésitent pas à inventer des choses au nom du marabout. « Le khalife a dit ! », a-t-on l’habitude d’entendre, « En fait, le Khalife ne dit jamais rien», soutient, dans les colonnes de L’Office, un des petits-fils du guide religieux. Le dernier mensonge en date est celui concernant le directeur de l’hôpital Matlaboul Fawzaini. Il est dit et fortement relayé que c’est Serigne Sidi Mokhtar Mbacké qui lui a expressément demandé de rester au poste. Des sources bien au fait des choses signalent que le saint-homme ne s’est jamais prononcé dans ce sens. Ce fait n’est guère nouveau, il date du temps de Serigne Saliou Mbacké et de Serigne Bara.


Les commentaires sont fermés.