sokodé togoL’affaire provoque une vive émotion et des condamnations à Sokodé (photo: centre de Sokodé), un des fiefs de l’islam au Togo.

Selon des informations, un musulman converti au christianisme, a été enlevé. C’est dans la soirée de mardi, le 22 octobre 2013, qu’un pasteur a saisi la police à propos de l’enlèvement de l’un des fidèles de son église. Musulman de naissance, la cible des radicaux de l’islam a disparu aux environs de 19 heures.

L’enlèvement a eu lieu au quartier Kouloumdè, réputé être habité à Sokodé par des radicaux. « A Sokodé, fief du Front Islamiste pour le Salut (FIS), vous n’y trouverez pas le moindre bar où on vend les boissons alcoolisées », a confié  un habitant de la ville.

Selon une source, les ravisseurs ont appelé la famille de la victime de l’enlèvement pour exiger une rançon. Un rendez-vous a été même convenu pour ce faire sur ce mercredi matin au niveau de la poste de la ville, mais les ravisseurs n’ont pas fait le déplacement. Cependant, la victime aurait été retrouvée et les forces de sécurité ont mis la main sur des présumés auteurs de cet acte. On avance le nombre de cinq (05) personnes. Information non encore confirmée par les forces de sécurité de la localité.

Les enquêtes se poursuivent cependant et il n’est pas exclu que d’autres interpellations interviennent.

Située à environ 300 Km au nord de Lomé la capitale, la ville de Sokodé abrite la communauté Tem, adepte de l’Islam. Une communauté qui s’étend dans trois villes (Sokodé, Bafilo, Tchamba), où cohabitent musulmans et chrétiens. C’est la première fois qu’un pareil phénomène est signalé dans la localité.

PARTAGER