La nouvelle provoque panique et révolte dans l’opinion au sein de l’opinion. Un gang s’est introduit au domicile du Premier ministre Agbéyomé Kodjo et a emporté une voiture.

kodjo agbéyoméSelon nos recoupements, dans la nuit du 28 au 29 novembre 2013 aux environs de 20 heures que la scène s’est produite. Des individus ont suivi à motos l’épouse de l’opposant Agbéyomé Kodjo, pendant que celle-ci revenait d’une veillée funèbre. Une fois le portail du domicile ouvert, les membres du gang estimé à quatre sont descendus pour s’introduire dans le domicile, y ont tenu en respect les gardiens par des armes, en l’absence de l’ancien Premier ministre, en France dans le cadre d’une réunion des hommes d’affaires francophones.

Selon un gardien témoin de la scène, les individus ont tenté d’arracher le sac puis le collier de l’épouse du président de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS), un parti membre du Collectif « Sauvons le Togo », principal force de l’opposition politique au pouvoir de Faure Gnassingbé. L’épouse de l’ancien Premier ministre, a résisté, les agresseurs ont réussi cependant a emporté la voiture, une Toyata Prado.

Depuis Paris, Agbéyomé Kodjo qui ne jouit toujours plus de son droit à la protection par les forces de sécurité en sa qualité d’ancien Premier ministre et ancien Président de l’Assemblée nationale, a appelé le ministre de la sécurité, le Col Yark Damehane pour l’informer de la situation.
La gendarmerie a fait le déplacement pour les constats d’usage. Acte d’intimidation ou de banditisme ? Une enquête serait ouverte a-t-on appris de source proche du ministère de la sécurité.

 

PARTAGER