Modern technology gives us many things.

Tireur fou de Paris : un suspect arrêté

tireur parisVidéos —14 heures. Le suspect aurait été interpellé dans le VIIe arrondissement de Paris selon les informations du Parisien.

13h55. L’ADN du tireur aurait été isolé grâce à des prélèvements effectués dans la voiture de l’automobiliste pris en otage.

13h50. Les employés de Libé encore sous le choc. La rédaction de Libération a repris le travail normalement ce mardi mais les employés du quotidien restent sous le choc des évenements de lundi. Ce matin, il y avait une espèce d’abattement. Les gens avaient beaucoup de mal à réagir, comme si tout d’un coup on ressentait le contrecoup de ce qui s’est passé hier », a raconté le directeur de la rédaction Fabrice Rousselot ». « On essaie de repartir, mais ça ne va pas être simple ».

« C’est très curieux, parce qu’il y a quelque chose qui demeure irréel. Petit à petit, on commence à réaliser ce qui s’est passé, mais ça prend beaucoup de temps. Ca paraît tellement fou. Il y a quelque chose d’un effet de sidération. Les gens sont choqués, stupéfaits. Peut-être plus aujourd’hui qu’hier, par contrecoup », analyse de son côté Sylvain Bourmeau, directeur adjoint de la rédaction.

13h47. Le photographe toujours « dans un état critique ». « Il était dans un état désespéré hier quand il a été hospitalisé à la Pitié-Salpétrière. Il est désormais dans un état critique et on reste positif » a déclaré ce mardi le directeur de la publication du journal Libération au sujet de l’assistant-photographe touché par le tireur. « Je reste extrêmement prudent parce qu’il a été très sérieusement blessé, très sérieusement touché. (…) Chaque heure qui passe est bonne à prendre. Donc c’est plutôt positif, mais les médecins pour l’instant refusent de se prononcer. Son pronostic vital est toujours engagé ».

11h53. Jean-Marc Ayrault déterminé. Le Premier ministre a assuré ce mardi que les forces de police, qui travaillent « sans relâche », « trouveront » l’auteur des coups de feu au journal Libération à Paris et à La Défense pour qu’il soit « jugé et condamné ». Sans donner de détail, il a assuré que l’enquête était « très, très mobilisatrice. Nous voulons trouver cet auteur pour mettre fin à ces actes particulièrement violents et dangereux qui ont fait un blessé très grave, qui aurait pu en faire davantage ».

11h49. Les confessions du tireur. L’homme armé aurait déclaré à l’automobiliste qu’il a pris en otage ce lundi détenir « assez d’explosifs pour faire sauter (sa) bagnole », selon Le Figaro.

11h40. La Une-choc de Libé. « Il a sorti un fusil et tiré deux fois » : une simple phrase figue ce mardi à la Une du quotidien Libération, pris pour cible par un homme armé.

Les commentaires sont fermés.