Modern technology gives us many things.

Thierno Bocoum : « Nous ne baisserons jamais les bras… »

Le parrainage est passé comme lettre à la poste à l’Assemblée nationale, ce jeudi 19 avril. Même si la tension a été vive dans certains coins de Dakar et certaines régions, la majorité a quand même voté le projet de loi. Arrêté puis relâché, Thierno Bocoum, joint par Senego,  est scandalisé par « le recul démocratique instauré par le Président Macky Sall ».

« Je suis tout simplement scandalisé par ce qui se passe dans mon pays, notre pays à nous tous le Sénégal. Nous n’avions jamais pensé qu’en 2018 nous en serions là dans cette logique de recul démocratique inacceptable instauré par le Président Macky Sall« , peste-t-il au bout du fil.

Pour le leader de l’Alliance générationnelle pour les intérêts de  la République (Agir), ce qui s’est passé hier est une forfaiture. « On ne peut pas comprendre une loi qui concerne une modification de la Constitution, ait voté sans débat. C’est inacceptable, c’est incompréhensible« , déplore Thierno Bocoum sur Senego.

Il poursuit : « Cela ne m’étonne pas qu’on puisse arrêter des gens qui tout simplement on eu le souhait d’aller assister à la plénière et qu’ils soient brutalisés, qu’ils soient pris en otages pendant plus de 20 heures. C’est dommage et regrettable ».

Toutefois, l’ex-membre de Rewmi, appelle l’opposition à prendre ses responsabilités et continuer la bataille ensemble. « Ce pays nous appartient, nous allons continuer à nous battre. Nous n’allons jamais baisser les bras parce que nous considérons que c’est à nous de prendre notre responsabilité et nous les prendrons. En dehors de ce qui s’est passé hier jeudi sur le vote du parrainage, il y a d’autres projets en vue. Donc, il faudra qu’on continue à mener le débat et si possible mener les combats ensemble. Car, il s’agit de question de principe… »

Les commentaires sont fermés.