Modern technology gives us many things.

Thérèse Faye Diouf tabassée par la nièce de Mahmoud Saleh

Thérèse Faye du Mouvement des élèves et étudiants de l’Apr a passé un sale quart d’heure samedi lors de l’université républicaine tenue à Mbodiène.

Venue avec la délégation présidentielle, elle a longtemps fait le pied de grue sur le podium pour trouver une place. Elle avait constamment le téléphone portable scotché à l’oreille et ne se sentait pas à l’aise. Quand, dans son discours, Macky Sall a prononcé son nom, des huées se sont fait entendre. A la fin de la journée d’ouverture, lorsque la délégation présidentielle regagnait les véhicules, elle a été attaquée par une dame du nom de Ndèye Mbodji qui, selon des sources, serait la nièce de Mahmoud Saleh. Cette dernière l’a traitée de tous les noms d’oiseaux et s’est agrippé à son greffage. Si les gardes du corps ne l’avaient pas aidée à regagner son véhicule, elle aurait été lynchée par des militants qui voulaient lui faire sa fête.

Nous apprenons aussi que Thérèse Faye a servi depuis jeudi une citation directe à trois militants de la Cojer que sont Oumar Dramé, Aziz Faye et Siré Sangoth, pour diffamation. La directrice de la Case des tout petits accuse ses camarades de parti de l’avoir diffamée.

Pour rappel, le Mouvement des élèves et étudiants républicains accuse Thérèse Faye de malversations dans la subvention mensuelle de sept millions et les dix millions de la Tabaski.

Les commentaires sont fermés.