Modern technology gives us many things.

Thérèse Faye Diouf surnommée « Milady de Winter »

Lors de la célébration de la journée de la «victoire» qui a marqué l’accession de Macky Sall à la magistrature suprême du Sénégal, Thérèse Faye Diouf en a profité pour traiter le Président Idrissa Seck de «Merlin l’enchanteur des tropiques» et de «Lucky Luke». Mandiaye Ndiaye, du Parti Rewmi Thiès, lui a apporté la réplique.
 « Votre empressement à vouloir répondre Idrissa Seck vous pousse d’avantage à puiser dans votre réservoir d’ignorance, de couillonnade et de crétinerie sans arguments à la hauteur des interpellations du Président Idrissa Seck.
Thérèse si tu avais une bonne connaissance des deux personnages Merlin et Lucky Luke que tu as choisi comme illustration tu reculeras pour en choisir d’autres.
S’agissant de «Merlin» dont sa description est variante, il est présenté comme un personnage légendaire enchanteur, prophète, sage et magicien doué proche de la nature et bâtisseur fabuleux.
Par son talent, il est aussi un maître ou une divinité de la parole qui représente la véritable essence de son être, dans les romans français, il est trahi par ses élèves en magie.
Merlin utilisait ses pouvoirs pour servir les desseins divins, au service des rois, il luttait contre les envahisseurs de la Bretagne avec l’avènement du roi Arthur, seigneur breton qui aurait organisé la défense des peuples celtes des îles Britanniques et de Bretagne armoricaine face aux envahisseurs germaniques à la fin du Ve siècle ou au début du VIe siècle. (source Wikipédia).
Pour Lucky Luke connu pour être «L’homme qui tire plus vite que son ombre» dont sa principale mission est de rétablir la justice en pourchassant des bandits dont les plus connus sont les frères Dalton.
Voici une brève description des deux personnages que tu assimiles au Président Idrissa Seck.
Parlant du personnage de Thérèse Faye Diouf dont la parfaite illustration est «Milady de Winter» femme chatte, ennemie du héros d’Artagnan et les trois mousquetaires (Arthos, Porthos et Aramis), elle était l’agent officieux chargée des œuvres les moins avouables et mettait ses ressources, son charme et son absence totale de scrupules au service de son protecteur, le cardinal de Richelieu.
Milady de Winter assimilable à Thérèse Faye était mystérieuse et belle de par son physique dont je marque une objection.
En manque d’arguments convaincants pour défendre le bilan de leur mentor Macky Sall en 6ans à la tête de la République du Sénégal, les membres de la COJER à l’instar de leurs responsables ne pouvaient que s’acharner sur le Président Idrissa Seck qui ne fait qu’interpeller sur la mauvaise gestion de notre Etat ».
Igfm

Les commentaires sont fermés.