mujao abou walidLe porte-parole du Mujao, Abou Walid Sahraoui qui a revendiqué les attaques à l’arme lourde menées lundi contre la ville de Gao au mali et l’attaque à la dynamite contre un pont stratégique situé vers la localité de Bentia, vers la frontière nigérien, menace maintenant le Sénégal pour avoir participer à la guerre au Mali.

Les islamistes ont prévenu que  » les attaques contre les ennemis de l’islam vont continuer  » en indexant « les ennemis qui travaillent pour la France » notamment le Sénégal, le Niger, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Bénin, et le Togo, pays qui ont déployé des troupes au Mali dans le cadre de la Minusma.

Cette nouvelle attaque dans la ville de Gao, capitale du nord du Mali intervient au lendemain de tirs à l’arme lourde sur Gao qui ont blessés deux militaires Maliens, 10 jours après une attaque suicide meurtrière à Tombouctou qui a fait deux civils ainsi que quatre kamikazes tués et blessé sept soldats maliens.

Penda Sow.xibaaru.com

PARTAGER