Modern technology gives us many things.

Terrorisme : 20 pakistanais en provenance de la Gambie, interdits d’entrée sur le territoire sénégalais

pakistanaisLes autorités militaires sénégalaises refusent, depuis le samedi dernier, l’entrée d’une vingtaine de présumés médecins pakistanais en provenance de la Gambie. Selon les services du ministère de l’Intérieur, ces derniers seraient liés à un groupe terroriste. L’information a été rendue publique par l’Agence des Musulmans d’Afrique (AMA) sur le refus du Sénégal de laisser ces présumés médecins pakistanais sur le sol du pays de la « Teranga ». Selon nos informations bien vérifiées : il s’agit en réalité d’un groupe de 22 ophtalmologistes pakistanais, qui venaient régulièrement au Sénégal pour faire des campagnes d’opérations gratuites de cataractes dont souffrent bon nombre de Sénégalais. Ces médecins pakistanais, seraient déjà venus cinq fois dans la région de Ziguinchor (Sud) et une fois à Dakar. Ils ont fait bénéficier de leurs services des milliers de Sénégalais qui, devraient normalement débourser plus de 60 euros pour se faire opérer un œil. Cette année, après l’étape de la Gambie, ces médecins pakistanais voulaient rejoindre le sud du Sénégal, notamment la Casamance où des centaines de milliers de patients les attendaient depuis une semaine. Selon Imam Mouhamadou Sow, l’un des organisateurs de cette caravane, « ils sont bloqués par les autorités préposées à la surveillance des frontières, je ne sais pour quelle raison. Après trois jours d’attente infructueuse, ils ont décidé de sauter l’étape du Sénégal et de se rendre en Guinée Bissau ». Les autorités religieuses et politiques de la région de Ziguinchor ont déploré la décision du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. Ce dernier n’a pas voulu communiquer sur cet arrêt interdisant les médecins pakistanais d’entrer sur le territoire sénégalais. Mais une source nous signale que ces Pakistanais seraient soupçonnés d’appartenir à un réseau terroriste. Pourtant, l’ONG chargée de les accueillir, en l’occurrence l’AMA (l’Agence des Musulmans d’Afrique) dont le siège se trouve à Ziguinchor, aurait saisi Abdoulaye Diallo, ministre de l’Intérieur et Eva Marie Colle Seck, ministre de la Santé et de l’Action sociale, pour que les Pakistanais puissent mener sans problèmes leurs activités sociales auprès de la population démunie. D’autres informations non confirmées, indiquent que les Pakistanais ont obtenus leurs visas d’entrées au Sénégal à partir de l’ambassade du Sénégal en Gambie. Toutefois, le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, préside mercredi la première réunion du comité de pilotage du Plan d’action contre le terrorisme (PACT) d’une valeur de 700 000 euros (plus de 450 millions FCFA) et sa déclaration est très attendue sur cette situation. (Afrik.com 25/09/2013)

 

Les commentaires sont fermés.