Les autorités judiciaires ne badinent pas avec l’enquête sur le drame survenu au Stade Demba Diop et qui a coûté la vie à huit personnes et fait une centaine de blessés. En conférence de presse, hier, au Palais de Justice, le procureur de la République dit s’être aussitôt auto-saisi en ouvrant une information judiciaire lorsqu’ils ont eu vent du drame. Pour le moment, ils sont en train de recueillir des témoignages, de visionner des films et d’exploiter les renseignements qu’ils ont obtenus. Bref, l’enquête suit son cours. « L’enquête sera complète, aucune piste ne sera négligée. Les responsabilités seront situées et les coupables sévèrement sanctionnés », a promis Serigne Bassirou Guèye, devant la presse. En attendant, les corps des victimes se trouvent actuellement à l’hôpital Le Dantec pour les besoins de l’autopsie.

Interrogé sur une plainte qu’aurait déposée la Direction de la Protection civile, le procureur indique n’en avoir pas connaissance, de même que celle des familles des victimes. Mais, insiste-t-il, aucun détail ne sera laissé en rade pour mettre toute la lumière sur cette affaire. Déjà, informe-t-il, le Directeur du stade Demba Diop et le Président de la Ligue professionnelle de football ont été entendus.

Quid de la responsabilité de la police qui n’aurait pas déployé un nombre suffisant d’éléments pour assurer la sécurité des personnes ? Serigne Bassirou Guèye, un brin agacé, a indiqué qu’ils n’ont aucune piste qui mène vers la police. Faisant dans la morale, il dira qu’il y a une certaine culture de la violence dans le milieu sportif. Car, estime-t-il, lorsqu’on s’attarde sur le nombre de policiers dépêchés pour assurer la sécurité dans un stade, c’est qu’il y a vraiment un problème.

Il a également évoqué le cas des personnes, se réclamant de l’US Ouakam, qui se seraient vantés, sur les réseaux sociaux, d’avoir fait exprès d’acculer les supporters du Stade de Mbour. Il a indiqué que le Commandant de la Section de recherche a été saisi pour enquête parce qu’il s’agit clairement d’apologie du crime, un délit puni par la loi.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here