Modern technology gives us many things.

Tanor Dieng : ‘’Il y a un manque évident du sens de l’Etat chez Wade’’

tanor 5Le Parti socialiste (PS, opposition) de Ousmane Tanor Dieng condamne les déclarations de l’ancien chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, tenus à Abidjan (Côte d’Ivoire), estimant qu’ils ont ‘’consterné les Sénégalais scandalisés de voir à quel point quelqu’un qui a occupé la plus haute charge de la République peut manquer au sacro-saint devoir de réserve”.

”Il y a un manque évident du sens de l’Etat, pour un homme politique, de s’en aller en terre étrangère dénigrer son pays et ses institutions’’, indique le PS, da un communiqué parvenu à l’agence de presse sénégalaise.

‘’Pour les vrais hommes d’Etat ayant une claire conscience des convenances républicaines et le sens de la responsabilité, c’est un point d’honneur de s’interdire, non seulement de critiquer leur pays lorsqu’ils se trouvent en dehors des frontières nationales, mais même simplement, d’y évoquer les questions de politique intérieure’’, renseigne la même source.

Pour le PS, ‘’la faute est d’une particulière gravité lorsqu’il s’agit d’un ancien président de la République auquel le digne exemple de ses prédécesseurs, qu’il s’agisse de Léopold Sédar Senghor tout comme d’Abdou Diouf qui se sont astreints à un honorable devoir de réserve après avoir passé la main, aurait dû indiquer la conduite à tenir’’.

‘’La déclaration d’Abdoulaye Wade vise manifestement à faire illusion et à tromper les Sénégalais au prix du dénigrement des institutions de notre pays’’, ajoute le texte.

Le Parti socialiste condamne ainsi avec fermeté ”les graves et indignes accusations portées contre la justice et encourage les juges à remplir les devoirs de leur charge en toute indépendance et en restant insensibles à ces manœuvres visant à jeter l’opprobre sur eux”.

En marge de la conférence de l’Association des jeunes avocats dont il était l’invité, Abdoulaye Wade a affirmé que l’emprisonnement de son fils Karim, dans la traque des biens mal acquis relève de la politique. ”En Afrique, être fils de chef d’Etat est un délit”, avait dit Wade, soutenant que Karim sera libéré par la justice, parce qu’il ”n’a rien fait”.

 

Les commentaires sont fermés.