Modern technology gives us many things.

Tabaski 2013 : l’imam de Saint-Louis en croisade contre les jeux de hasard

imam cheikh diallo de saint-louisL’imam Cheikh Diallo de la grande mosquée du nord de Saint-Louis a fustigé mercredi, à l’occasion de l’Aïd-el-kébir, la propension des Sénégalais à s’adonner aux jeux de hasard.

S’exprimant au nom de l’imam Zeinou Abédine Diop, il a déploré la prolifération sous différentes formes des jeux de hasard. “L’argent gagné dans ces paris ne peut servir à acheter un mouton de Tabaski selon les prescriptions coraniques”, a-t-il déclaré.

Les gains tirés des jeux de hasard ne peuvent non plus servir à effectuer le pèlerinage à La Mecque, a dit l’imam, ajoutant qu’ils sont à classer dans la catégorie des biens mal acquis et ne doivent par conséquent pas être utilisés par un musulman digne de ce nom.

Le guide religieux a par ailleurs appelé les femmes à faire fi des lois érigeant la parité, estimant que l’homme doit demeurer ”le maître incontesté de la famille”. Il lui revient donc le devoir de ménager sa conjointe mais aussi de la traiter humainement, a-t-il relevé.

Aussi, l’imam Cheikh Diallo a-t-il fortement critiqué les violences faites aux femmes et appelé la classe politique à ne pas entretenir une campagne électorale permanente.

Il s’est intéressé à plusieurs autres sujets dont la politique, la baisse du niveau des élèves due selon essentiellement aux grèves cycliques des enseignants.

Un renchérissement des prix du mouton a été observé à Saint-Louis à quelques heures de la célébration de la fête de l’Aïd-el-kébir. Cela a amené certains fidèles à se contenter de lots de viande offerts par une association turque qui a distribué aux nécessiteux 70 bœufs.

Les commentaires sont fermés.