Modern technology gives us many things.

Brassards rouges contre la suppression des conseils régionaux: les travailleurs dénoncent une mesure inique et injuste

suppression régionArborant des brassards rouges et scandant des messages de propagandes des travailleurs du conseil régional de Sédhiou ont vivement exprimé leur indignation face à la mesure visant à supprimer les collectivités régionales à la faveur de l’acte III de la décentralisation. Ces travailleurs qui ont reçu ce mardi une délégation du comité de crise nationale de leur syndicat ont profité de cette belle occasion pour tirer à boulet rouge sur le régime actuel.

Conduite par Sidya Ndiaye, le secrétaire général de la fédération générale des travailleurs du Sénégal (FGTS), la délégation qui effectue  depuis le 14 de ce mois une tournée de sensibilisation et d’information à travers le pays a exprimé tout le mal que pourrait occasionner la promulgation d’un tel projet. « La disparition de la région sera un coup fatal à la coopération décentralisée car avec des budgets maigres, ces collectivités locales ont réussi des investissements colossaux avec leurs partenaires », fait remarquer le secrétaire général de la FGTS. Faisant allusion à un projet d’électrification rurale financé à hauteur de sept milliard par des bailleurs étrangers qu’a négocié le conseil régional de Sédhiou, Sidya Ndiaye estime que la suppression des régions va occasionner un véritable gâchis pour cette jeune région qui besoin de ce financement.

sédhiou hôtel de ville« Cette décision  fantoche de supprimer les régions a été prise en catimini à la veille du grand Magal de Touba et cela au détriment de 1200 travailleurs qui verront leur vie perturbée sur 2 ou 3 ans s’ils sont redéployés dans des conseils départementaux », ajoute le syndicaliste qui se dit abusé  et pris de court par la tournure des événements. « Je suis membre du comité national de pilotage et on n’a jamais discuté d’une quelconque suppression de la région », déplore-t-il. Parlant de l’acte III, Sidya Ndiaye  dénonce un coup d’état institutionnel de la part du Sénégal qui devient un mauvais élève de la France qu’il a toujours copiée. « Aucune étude d’impact sur la disparition de la région n’a été faite, contrairement à la France qui pense redéployer du personnel des départements pour renforcer les régions ». Très virulent à l’endroit du régime de Macky Sall le natif de Sédhiou fustige la départementalisation qui selon lui n’est qu’un « Saucissonnage pour créer des postes à des milliers de mange mille». Minimisant la question de l’emploi il soutient  que « la question de la région ne se limite pas aux personnels mais plutôt l’intérêt exclusive des populations »

Le syndicalise estime que « de  96 à nos jours un long chemin a été parcouru par le Sénégal qui demeure un modèle de décentralisation ».

Enfin les membres du comité national de crise lancent le mot d’ordre. « Une grande mobilisation lors de la journée de protestation prévue le 27 janvier prochain devant toutes les gouvernances suivie de dépôt de mémorandum »

Ousmane Demba/Sédhiou.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.