Modern technology gives us many things.

Situation pré-génocidaire en République centrafricaine ?

morts 2Il semblerait que la situation va de mal en pis  en République centrafricaine, à tel enseigne qu’elle est devant le Conseil de sécurité.  En effet, les diplomaties américaines et françaises ont parlé de « situation pré-génocidaire » ou d’un pays « au bord du génocide ».

Dans le rapport de  Ban Ki-moon, qui doit être examiné, ce lundi 25 novembre, l’on y parle d’une «  situation qui a de fortes chances de se solder par des atrocités généralisées ». 

Selon l’archevêque de Bangui, Monseigneur Nzapalainga, « les signaux sont très inquiétants. » D’après ses explications sur les ondes de Rfi, dans la localité de Bokangolo, les milices d’autodéfense ont chassé tous les musulmans de leurs habitations. « A Bohong, les Séléka avaient incendié les maisons des chrétiens et les avaient chassés en brousse. Zéré, est l’exemple d’une localité fantôme, vidée de ses populations par les vagues successives d’attaques et de représailles des Seleka et des anti-Balaka », a souligné le prélat.

Pour sa part, l’’Union européenne décrit une situation de « violations généralisées des droits de l’homme qui se déroulent en toute impunité ». 

Il faut rappeler que huit mois après l’arrivée de Michel Djotodia au pouvoir à Bangui, l’absence de contrôle des ex-rebelles de la Seleka par les autorités de transition a créé une situation d’insécurité permanente et de peur généralisée en Centrafrique.

Pour l’heure, l’exaspération a conduit au retour de milices d’autodéfense. Les « anti-Balaka » ou « anti-machette », en langue nationale Sango, pour se venger des exactions, s’en prennent non seulement aux ex-rebelles, mais aussi aux populations musulmanes. En retour, la Seleka pratique une répression aveugle et disproportionnée. Ce qui laisse appréhender une situation inquiétante latente de vengeance. Cette dernière, pour l’instant  est caractérisée par des violences qui seraient engendrées  par des extrémistes. Cependant, la méfiance serait en train de se répandre entre les différentes communautés.

 

Balthazar xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.