République islamique

C’est à croire que c’est une obsession chez le président Directeur général du Groupe Walfadjiri. En effet, Sidy Lamine Niasse plaide, à chaque fois que l’occasion se présente, pour que le Sénégal devienne une République islamique. Aussi, a-t-il encore une fois réitéré son plaidoyer, lors de la cérémonie de dédicace des œuvres de Khalifa El Hadj Mouhamed Niasse, pour un Sénégal où l’islam et la langue arabe devraient primer sur tout.

Le plaidoyer de Sidy Lamine

« Je rêve que le Sénégal devienne une République islamique où la langue arabe sera officielle. C’est mon combat », a lancé Sidy Lamine Niasse. Ce alors même que, rappelle L’Observateur, l’article premier de notre Constitution stipule : « La République du Sénégal est laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, de tous les citoyens, sans distinction d’origine, de race, de sexe, de religion. Elle respecte toutes les croyances ».

Le sermon du PM

Mais, il ne faut pas compter sur le Premier ministre pour « islamiser » notre pays. « J’ai particulièrement retenu ceci de deux de ces versets coraniques : « Yaa ayouhalaziina aamanou… (Ô vous qui avez cru !, ndlr) et « Yaa ayouhan naassou » (Ô vous les hommes !, ndlr). Il faut se rendre à l’évidence que, dans ce pays, il y a ceux qui font partie de « Yaa ayouhan naassou » et qui ne font pas forcément partie de « Yaa ayouhalaziina aamanou ». C’est simplement ça », a dit le chef du gouvernement qui ne veut pas se faire passer pour un érudit. Aussi, ajoutera-t-il : « Notre Seigneur a bien parlé de foi (musulmane), mais il s’est aussi adressé à tous les gens, quelle que soit leurs croyances ». Estimant qu’on partage ce pays avec des gens qui ont d’autres croyances, le PM Dionne considère que « nous devons par conséquent les rassurer ».

PARTAGER