Modern technology gives us many things.

Sidy Lamine Niasse déclare avoir été convoqué à la Gendarmerie

sidy lamineLe président-directeur général du groupe de presse Walfadjri (privé), Sidy Lamine Niasse, a annoncé avoir été convoqué vendredi par la Section de recherches de la Gendarmerie, une convocation annulée ensuite, selon lui.

M. Niasse affirme avoir été convoqué pour des propos qu’il a tenus dans la bande-annonce de l’émission “Sortie” que la radio-télévision Walfadjri devrait diffuser dimanche prochain. Il soutient, dans la bande-annonce, détenir ”des preuves d’enrichissement illicite” du président de la République, Macky Sall.

Il a affirmé qu’il était prêt à donner ces preuves aux autorités judiciaires, si elles le souhaitaient.

La déclaration de Sidy Lamine Niasse a provoqué une série de réactions dans le camp présidentiel et dans l’opposition.

L’Alliance pour la République (APR), le parti du chef de l’Etat, a dénoncé des “attaques inquiétantes” visant Macky Sall et l’institution qu’il incarne.

“Manifestement, cette provocation et la théâtralisation qui l’accompagne prouvent que la démarche de Sidy Lamine Niasse relève d’une mission de déstabilisation du pays, par ses appels à la désobéissance”, soutient l’APR dans un communiqué.

“Face à ces agressions intolérables”, ce parti “appelle les défenseurs des droits et des libertés à défendre la République aujourd’hui agressée par des propos séditieux et attentatoires au vivre ensemble sénégalais”.

Dans un communiqué, le président du groupe Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité) à l’Assemblée nationale, Moustapha Diakhaté, a estimé que la déclaration de Sidy Lamine Niasse procédait de “l’apologie de la médisance”.

“Les délires haineux de Sidy Lamine Niasse contre le président Macky Sall […] sont une honte pour la très respectable presse sénégalaise”, a écrit M. Diakhaté.

“Chaque jour, Sidy Lamine Niasse va trop loin. Chaque jour, il brise toutes les bornes de l’éthique, de la morale et de la déontologie journalistiques”, soutient le président du groupe BBY.

Cheikh Sidiya Diop, secrétaire général de la Ligue des masses, un parti d’opposition, a pris fait et cause pour M. Niasse, dans un communiqué. A son avis, déclencher des poursuites judiciaires contre le patron de Walfadjri pour la déclaration en question est une “atteinte aux libertés individuelles et collectives”.

La Ligue des masses dénonce aussi un “coup de force contre la démocratie, la Constitution sénégalaise et la presse en général”.

Son secrétaire général “salue le rôle déterminant joué par Sidy Lamine Niasse dans la démocratie, la consolidation de l’Etat de droit et la défense des acquis du peuple sénégalais”.

 

Les commentaires sont fermés.