sidiki kabaL’avocat sénégalais Sidiki Kaba,  qui est depuis ce soir le nouveau ministre de la Justice en remplacement de Mimi Touré devenue Premier ministre était président d’honneur de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), et l’auteur de La Justice universelle en question: justice de Blancs contre les autres?

Kaba a été le premier Africain – et le premier non-Français – à être élu à la présidence de la Fédération internationale des Ligues des droits de l’homme (FIDH)*. C’était le dimanche 14 janvier 2001, à Casablanca. Président de l’Organisation de défense des droits de l’homme (ONDH) depuis 1995, il était vice-président de la FIDH depuis 1997 (lors du congrès qui, alors, s’était tenu à Dakar ; c’est en 1992, que Kaba a rejoint la FIDH) et avait, surtout, été un « défenseur opiniâtre des libertés publiques » au Sénégal et ailleurs sur le continent.

Penda Sow en direct du Building pour xibaaru.com

PARTAGER