afrique europe ua ueLA VALETTE (Reuters) – Les non-ressortissants de l’Union européenne devront désormais verser 650.000 euros  soit près de 450 millions CFA pour acquérir la nationalité maltaise.

La décision a été adoptée mardi soir par le parlement de La Valette.

Le gouvernement entend ainsi augmenter les revenus du pays tout en attirant des individus de « haute valeur » susceptibles d’investir dans l’île méditerranéenne.

Le Premier ministre travailliste Joseph Muscat estime que cette mesure rapportera 30 millions d’euros dans sa première année, ce qui correspond à 45 naturalisations environ.

Le chef de file de l’opposition Simon Busuttil a fortement critiqué cette mesure, redoutant que Malte finisse par être assimilé aux paradis fiscaux des Caraïbes.

PARTAGER