Modern technology gives us many things.

Sénégal/Niasse : « C’est le premier ministre qui assure l’intérim du Président »

macky niasseLa 17eme édition de la semaine nationale de l’école de base a vécu. Une occasion pour les autorités gouvernementales de retourner dans les écoles où elles ont appris les premières lettres de l’alphabet. Le  président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, n’a pas manqué à l’appel. Il est retourné  à l’ecole1 de Keur Madiabel, créée en 1946. 

La deuxième personnalité de l’Etat a profité de cette occasion pour donner des cours d’administration à ses «détracteurs», qui ont osé poser le débat sur les absences du chef de l’Etat et du président de l’Assemblée nationale du Sénégal et qui se sont retrouvés le même jour en France. Selon lui, «avant de critiquer une personne sur un acte posé, assure-toi d’abord que cette personne a  fauté». 

Il renseigne que «le président de la République et le président de l’Assemblée nationale peuvent voyager le même jour. Ce qu’ils ne peuvent pas faire, c’est de partager le même vol». Dans son cours magistral, le Secrétaire général de l’Alliance des forces du progrès (Afp) nous apprend qu’il n’est pas «le suppléant, encore moins l’adjoint de Macky Sall» pour assurer son intérim en cas de voyage. 

Et Niasse de renchérir : «Que mes détracteurs aillent apprendre comment fonctionne l’administration sénégalaise avant de s’aventurer à donner des leçons de conduite aux gens ! Si le président de la République est absent, c’est au Premier ministre d’assurer son intérim, mais pas au président de l’Assemblée nationale». 

Le président de l’Assemblée nationale dit avoir emprunté la voie du travail. Selon lui, chaque citoyen est libre de choisir sa voie : «Les parleurs ont choisi de parler  et les travailleurs ont choisi de travailler.» 

Devant une foule massée dans la cour de l’école 1 de Keur Madiabel, Moustapha Niasse dit se rappeler encore «avec fierté et honneur» ce jeudi 20 Octobre 1946 quand il franchissait pour la première fois  le seuil de la cour de l’école 1 pour son inscription. 

Et le Secrétaire général de l’Afp d’exhorter les enfants au travail et au respect des parents, pour espérer un jour réussir dans la vie. 

L’OBS

Les commentaires sont fermés.