Modern technology gives us many things.

Sénégal/Le ministre des Finances signe un accord de prêt de 22 milliards FCFA avec la BAD

amadou kane 2La Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement du Sénégal ont conclu lundi à Dakar un accord de prêt et un protocole d’accord de don d’un montant global de 21,848 milliards FCFA (environ 43,697 millions de dollars), a-t-on constaté.

Selon Amadou Kane, ministre sénégalais de l’économie et des finances, l’accord de prêt est d’un montant de deux millions d’unités de compte, soit 1,520 milliard FCFA.

Quant au protocole d’accord de don, il s’élève à 40 millions d’unités de compte soit 20,328 milliards FCFA sur le fonds fiduciaire du Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP).

Il estime que ces financements sont destinés au projet d’appui à la sécurité alimentaire dans les région de Louga, Matam (Nord du pays) et Kaffrine (Centre).

« Le projet contribuera certainement à la réduction de la pauvreté rurale par l’accroissement durable des productions végétales et animales, l’amélioration des revenus des petits producteurs (agriculteurs et éleveurs), des jeunes et des femmes en particulier », a déclaré M. Kane.

Pour sa part, Mme Leila Mokaddem représentante résidente de la BAD à Dakar a indiqué que le projet en question cible trois régions vulnérables du Sénégal soumises aux aléas climatiques.

« Il est attendu que le projet appuie la mise en valeur de 2.110 hectares de terre par la maîtrise de l’eau, la réalisation de 120 km de pistes rurales et la formation et l’organisation de plus de 30.000 producteurs », affirme encore Mme Mokaddem.

Selon elle, depuis sa création, la BAD accompagne le développement agricole du Sénégal et a investi un volume financier de 160 milliards FCFA, représentant 18% des financements consentis au pays.

Concernant l’Afrique en général, Mme Leila Mokaddem a laissé entendre que le financement du secteur agricole s’est élevé à près de 69 milliards de dollars de 1974 à 2010. Ce qui représente plus de 2.100 opérations sous forme de prêts et de dons.

Les commentaires sont fermés.