Modern technology gives us many things.

Sénégal/Le Chef du Protocole du Président de la République rappelé à l’ordre.

bruno diattaLe quotidien « Le Populaire » nous apprend ce matin que c’est une lettre très salée que Me Mbaye-Jacques Diop a envoyée, le 10 juin 2013, à Bruno Diatta. Le président honoraire du Conseil économique et social y solde ses comptes avec le chef du protocole présidentiel. Du haut de tous ses longs titres, Me Mbaye-Jacques rappelle d’emblée à Bruno lui avoir déjà écrit pour le mettre au courant de dysfonctionnements du service protocolaire le concernant.

«En ma qualité de président honoraire d’une institution nationale de la République, le décret me conférant l’honorariat dispose entre autres que je suis ‘invité aux cérémonies officielles de la République’», dit-il tout en s’insurgeant : «Vous n’avez pas cru donner suite à ce jour à ma requête. Cette absence de réponse commençait à m’intriguer parce que je crois avoir eu de tout temps d’excellents rapports avec vous».

Et c’est pour cela d’ailleurs que le pétitionnaire dit : «J’ai été tout simplement stupéfait d’apprendre de très bonne source que vous vous opposez systématiquement à ma présence aux cérémonies officielles parce que j’aurais combattu Macky Sall. Quelle aberration ! Quelle forfaiture !» Selon lui, «même si le propos a dépassé (la) pensée» du chef du protocole, ce dernier est disqualifié «moralement à exercer les fonctions» qui sont les siennes. «Au plan de l’éthique qui accompagne le haut fonctionnaire vous n’êtes plus digne à la tête du protocole d’Etat». Trempant sa plume dans du vitriol, il rappelle Bruno qu’il a officié sous les magistères de Senghor et Diouf et après… «sans état d’âme vous avez enfilé le même manteau sous Wade… très à l’aise vous vous sentez bien aujourd’hui dans les habits d’un Fourcher sénégalais et vous osez porter un jugement de valeur sur mes choix et combats politiques».

Le ton violent de la lettre de Jacko en dit long sur la dent qu’il garde contre Bruno qu’il accuse aussi d’avoir torpillé sa rencontre avec Macky Sall à Paris. «Je suis profondément affligé non pas par des gestes ou paroles vulgaires de subalterne, mais par ce masque hideux qui, si l’on en juge par vos attitudes et vos propos me concernant, cachent une nature qui est aux antipodes de ce que sont les valeurs sénégalaises», lance-t-il avant de préciser : «Je rappelle simplement que je ne sollicite rien, je demande que soient appliquées les dispositions du décret me conférant l’honorariat en ce qui concerne les cérémonies officielles de la République. A cette fin, je rends Macky Sall destinataire, à titre de compte rendu, de la présente correspondance».

 

 

Les commentaires sont fermés.